AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 don't feel like dancin' (jaisy)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Titulaire
Voir le profil de l'utilisateur
Arrivée à NY : 11/02/2017
Courriers : 63
Célébrité : Jesse Williams
Crédits : entre deux mondes.



J'ai : trente-cinq ans.
Orientation : Hétérosexuelle.
J'habite à : Manhattan.
Je suis : chirurgien en pédiatrie.

✄ - - - - BREATH AGAIN
Dispo RP :
DCs :
Liens :

MessageSujet: don't feel like dancin' (jaisy)   Mer 15 Fév - 19:03


« Andy ? » Les sourcils du jeune homme se froncent doucement. Il arque un sourcil, puis lance un regard derrière lui, comme pour être certain que c’est à lui qu’on adresse la parole. Et étant donné la tête qu’il tire, James doit encore être sur la mauvaise longueur d’onde, alors il tente autre chose, lance à la dérobée : « Willy ? » Non plus. « Danny ? » L’interne s’avance de quelques pas, mettant fin aux tentatives peu laborieuses du pédiatre à mettre la main sur le bon pseudonyme. « Kenny m’sieur. » C’est au tour de James de froncer les sourcils, et le sourire de Billy retombe aussi vite qu’il a pris place sur ses lèvres. « Mais quelle importance ? Danny ça m’va bien. Vous avez besoin de quelque chose ? » Dans sa poche, il sent qu’on le beepe déjà. Il glisse la main dans la poche en question, met la main sur quelques billets qu’il fourre rapidement entre les mains de l’interne qui semble nager dans un océan de question, c’est ce qu’il en conclut par la danse incessante à laquelle ses sourcils se livrent. « J’veux que t’aille au distributeur ou à la cafet, tu fais une rafle et tu vas tout porter au docteur Milburry, elle avait une intervention et j’suis certain qu’elle va oublier de manger si on s’occupe pas d’elle. T’as déjà vu un médecin de trente-quatre ans se laisser mourir de faim comme un gosse ? J’ai l’impression de tous vous babysitter. Et encore, vous êtes internes, elle est titulaire. Bref. J’veux que tu trouves le docteur Williams pour moi aussi. » Il marque une pause, ça beepe à nouveau dans sa poche, et il laisse échapper un soupire d’exaspération. Trop de choses à faire, trop peu de temps pour les réaliser. « Merci Alexy. Billy. Willy. » Merde. A force d’avoir autant d’internes chaque année, et peu de volonté de sa part quant-à la mémorisation de leurs noms ou prénoms, voilà où ils en sont tous.

Quoiqu’il en soit, quand il sort de chirurgie, il n'a toujours pas eu l'occasion de voir Daisy et aucune nouvelle de ce fichu interne. En revanche, il reçoit un message de Grace lui demandant d’arrêter de la babysitter et de Cole lui rappelant que ce soir, c’est match et que c’est à lui de ramener les bières. Il doit être de retour à l’appartement dans trente minutes, ah. Comme il est plutôt mal barré niveau timing, il passe d’un pas rapide devant les salles d’examen, aperçoit vaguement une lumière sous l’une des portes, entend un soupire d’exaspération s’en échapper et freine soudainement l’allure. « J’pensais que tu finissais tôt aujourd’hui, qu’est-ce que tu fiches encore ici ? Tu devrais être occupée à dormir. Dans un lit confortable. Avec un oreiller bien moell... » Il a à peine le temps de franchir le pas de la porte que son regard se porte sur sa meilleure amie. La vision qui s’offre à lui laisse libre court à deux possibilités : Daisy se pique ou elle se fait une prise de sang. Et aux dernières nouvelles, c’est pas une droguée. Il marque une pause, légèrement sceptique. « Tu vas bien ? »
Made by Neon Demon

_________________

“They told me that to make her fall in love, i had to make her laugh. But everytime she laughs, i’m the one who falls in love.” — Ferraris.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Titulaire
Voir le profil de l'utilisateur
Arrivée à NY : 12/02/2017
Courriers : 418
Célébrité : emilia clarke
Pseudo : queen b.
Crédits : lux (avatar) anaëlle (signature) gif du profil (cole)



J'ai : trente-cinq ans
Je suis : C'est Compliqué.
Orientation : Hétérosexuelle.
J'habite à : Manhattan.
Je suis : reine de la traumato

✄ - - - - BREATH AGAIN
Dispo RP : Non Disponible
DCs :
Liens :

MessageSujet: Re: don't feel like dancin' (jaisy)   Mer 15 Fév - 23:52


Daisy tenait dans sa main une seringue, elle s’était enfin décidée à faire le test de grossesse qui était maintenant dans sa poche depuis trois jours. Après avoir uriner sur le bâton en plastique, le test s’était révélé positif. Mais pour être certaine, elle se décida à faire une prise de sang. Etant donné qu’elle souhaitait garder le secret, elle ne comptait pas demander d’aide à une infirmière. C’est ainsi, qu’elle se dirigea dans le placard à fourniture, qu’elle pris une seringue, deux flacons, autant tester les MST par la même occasion, puisque ses préservatifs s'étaient révélés inefficaces, on est jamais trop prudent. Elle songeait tout de même à faire un procès à la marque de contraceptifs. Elle était médecin et avait tout à disposition pour faire le nécessaire peut importe sa décision, mais si ces bouts de plastiques rendait une adolescente enceinte ou malade ? Après tout, on fait confiance à une marque et on se retrouve enceinte, comment est-ce possible en 2017 ? Mais, elle verrait cela plus tard, l'important pour le moment c'était de vérifier si oui ou non, elle était bien enceinte. La seconde question serait, qui est le père ? Elle demanderait à son frère conseille quand elle se sentirait prête à parler de cette grossesse pour porter plainte. Elle se dirigea vers une salle d’examen. Elle ferma les stores et s’installa sur le lit médicalisé. Elle souffle doucement, installa le garrot autour de son bras et prépara son aiguille et son flacon. Elle pris une profonde inspiration et planta l’aiguille satisfaite de ne pas avoir manqué sa veine, il manquerait plus qu’elle se retrouve avec un bleu. Elle termina l’opération en quelques secondes et installa les étiquettes sur les deux flacons. Elle les déposerait au laboratoire directement en sortant de la salle. Evidemment, elle avait pris soin de ne pas mettre son nom sur les flacons. Elle voulait que son secret reste intacte. Elle plaça les deux flacons dans sa poche et repris la seringue dans ses mains afin de la déposer dans une poubelle quand la porte s’ouvrit. Putain de merde. James venait de faire irruption dans l’encadrement de la porte. Elle replaça nerveusement une mèche de cheveux derrière son oreille et jeta rapidement la seringue, comme si tout à coup celle-ci s’était transformé comme une grenade meurtrière. Elle sourit timidement à son meilleur ami. C’était trop tôt, trop tôt pour elle. Elle ne se sentait clairement pas prête à évoquer cette grossesse, Cole, Ethan. Elle ne se sentait pas d’attaque pour faire un déballage de sa vie sentimentale chaotique. Il fallait qu’elle trouve quelque chose. Vite. C’est rien, en ce moment, je fais un peu n’importe quoi niveau bouffe, du coup, je voulais contrôler mon cholestérol. Tu sais mon père à pas mal de soucis à ce niveau là, donc on est jamais trop prudent ! Elle sourit à nouveau, pas vraiment convaincue par sa prestation. Mais elle priait pour que James ne se rende pas compte qu’il y avait un problème.
Made by Neon Demon
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Titulaire
Voir le profil de l'utilisateur
Arrivée à NY : 11/02/2017
Courriers : 63
Célébrité : Jesse Williams
Crédits : entre deux mondes.



J'ai : trente-cinq ans.
Orientation : Hétérosexuelle.
J'habite à : Manhattan.
Je suis : chirurgien en pédiatrie.

✄ - - - - BREATH AGAIN
Dispo RP :
DCs :
Liens :

MessageSujet: Re: don't feel like dancin' (jaisy)   Jeu 16 Fév - 15:21


Un petit sourire narquois vient étirer les lèvres de James, qui laisse alors tomber le sac qui reposait sur son épaule au sol, puis croise les bras et s’adosse contre le mur le plus proche. « En ce moment seulement, tu crois ? » Il marque une pause, décide de s’avancer de quelques pas dans sa direction pour venir planter son regard dans celui de sa meilleure amie. Il ne sait pas trop si elle le prend pour un idiot, ou si elle ne se sent tout simplement pas prête à lui avouer la vérité. Bon, il ignore de quelle vérité il est question, pour tout dire, et ça l’avance pas à grand-chose, si ce n’est de savoir que le mensonge se lit beaucoup trop facilement sur son visage. Quoiqu’il en soit, il décide de laisser couler. C’est qu’une prise de sang, et si elle souhaite ne pas en parler avec lui, quel mal cela peut-il lui causer ? C’est sa prise de sang, son problème, son histoire. « Au fait, t’es au courant que ta façon de sourire est bizarre quand tu mens ? » Merde. C’est vrai qu’il est pas trop doué pour laisser couler, quand il sait qu’il y a anguille sous roche, il comprend même pas pourquoi il persiste à essayer de faire comme si c’était le cas. « En fait, c’est presque flippant. Et ton regard, j’veux que tu saches qu’il te trahi ! » Il pince les lèvres, fait une fausse moue de désapprobation avant de secouer légèrement la tête et lever les yeux au ciel. « J’ai compris, j’vais pas t’obliger à en parler si tu veux pas. Tu passes à l’appartement ce soir ? » Il vient passer un bras autour de ses épaules, la rapprochant de lui. Peut-être que s’il se la joue mignon et attendrissant, il pourra la faire craquer. Parce que y’a quand même un tas de raisons qui peuvent demander une prise de sang, et vu la tête qu’elle tire, c’est certainement pas de son cholestérol qu’il s’agit. « Bon, y’aura Cole et j’sais que vous êtes un peu en froid ces derniers temps, mais j’peux le virer si tu veux. » C’est pas qu’il aime choisir entre Daisy et Cole, loin de là. En fait, il préfère largement la neutralité et jusqu’à présent, il a fait semblant de pas remarquer qu’ils ne s’adressaient presque plus la parole. Les conflits, il préfère les laisser à Grace qui est bien plus propice à les régler que lui.
Made by Neon Demon

_________________

“They told me that to make her fall in love, i had to make her laugh. But everytime she laughs, i’m the one who falls in love.” — Ferraris.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Titulaire
Voir le profil de l'utilisateur
Arrivée à NY : 12/02/2017
Courriers : 418
Célébrité : emilia clarke
Pseudo : queen b.
Crédits : lux (avatar) anaëlle (signature) gif du profil (cole)



J'ai : trente-cinq ans
Je suis : C'est Compliqué.
Orientation : Hétérosexuelle.
J'habite à : Manhattan.
Je suis : reine de la traumato

✄ - - - - BREATH AGAIN
Dispo RP : Non Disponible
DCs :
Liens :

MessageSujet: Re: don't feel like dancin' (jaisy)   Jeu 16 Fév - 18:09


Daisy toussa légèrement et son rythme cardiaque revint peu à peu à la normale. Elle pouvait voir dans les yeux de James, que son petit mensonge n’était pas passé inaperçue, par chance il enchaina sur ses mauvaises habitudes alimentaires et elle ne pu s’empêcher de rire. Oui, bon ça va ! Elle secoua légèrement la tête. C’est vrai que Daisy n’était pas vraiment le genre de fille à faire attention à son poids ou à ce qu’elle pouvait manger. Elle faisait ce qu’elle voulait quand elle le voulait et par chance elle ne prenait pas un gramme. Alors oui, ça la rendait encore plus énervante aux yeux des autres filles, mais c’était comme ça, la nature avait été généreuse avec elle. Avec son emploi du temps, elle ne cuisinait jamais et le plus souvent elle se faisait livrer ou bien elle allait chercher ses commandes au restaurant. Elle avait cependant un palais très fin, héritage de son paternel, mais elle ne refusait jamais une part de pizza ou un bon hamburger. D’ailleurs, ces derniers temps elle ne mangeait que ça. Elle mettait ça sur le compte de sa potentielle grossesse, bien qu’elle ait toujours l’espoir que ce ne soit qu’une terrible gourmandise. Elle ouvrit les yeux ronds face à la remarque de James. Merde. Il n’était vraiment pas du genre à lâcher l’affaire. Elle ne pouvait pas le blâmer, elle aurait sans doute fait la même chose. Elle resserra la main sur sa poche, comme pour protéger ses deux flacons et son secret par la même occasion. Elle secoua à nouveau la tête. Passer chez eux ? A lui et Cole ? Non, pour le moment ça ne lui semblait pas vraiment être une bonne idée. Ca faisait trois jours qu’elle évitait Cole, depuis qu’elle pensait être enceinte en faite et elle ne prenait même pas la peine de répondre à ses messages. Non pas qu’il l’harcèle non plus, mais sans doute qu’il se demandait ce qu’il pouvait se passer suite au silence soudain de la jeune femme. Son coeur manqua un battement lorsque James prononça son prénom. Cole. Comment un simple prénom pouvait-il la rendre si fébrile ? Et depuis quand était elle le genre de midinette à craquer pour le beau brun ? Elle avait encore du mal à comprendre comment leur amitié avait pu prendre une telle tournure. On est pas en froid. Lâcha-t-elle comme pour elle même dans un haussement de sourcil. C’est juste qu’en ce moment j’ai pas mal de boulot et lui aussi. Enfin je crois. Et puis, tu sais comment il est, un jour il te colle et le lendemain il est collé à une interne. Enfin bref. Elle haussa les épaules. La vie sentimentale et sexuelle de Cole était le dernier de ses soucis. Du moins, à l’instant présent. Elle n’était pas amoureuse de lui, donc il pouvait bien faire ce qu’il voulait, à part évidemment lui refiler une MST, là ce serait tout de suite moins drôle. Elle se passa une main dans la nuque. Je ne sais pas pour ce soir, je te cache pas que je suis claquée en ce moment. Elle adressa un sourire timide à son meilleur ami. Mais tu as pas une rouquine à sortir toi ? Elle lui donna un petit coup de poing dans l’épaule. Voilà qui était mieux ainsi, recentrons la conversation sur la vie sentimentale inexistante de monsieur Albright.
Made by Neon Demon
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Titulaire
Voir le profil de l'utilisateur
Arrivée à NY : 11/02/2017
Courriers : 63
Célébrité : Jesse Williams
Crédits : entre deux mondes.



J'ai : trente-cinq ans.
Orientation : Hétérosexuelle.
J'habite à : Manhattan.
Je suis : chirurgien en pédiatrie.

✄ - - - - BREATH AGAIN
Dispo RP :
DCs :
Liens :

MessageSujet: Re: don't feel like dancin' (jaisy)   Ven 17 Fév - 23:08


Elle lui semble un peu fébrile, peut-être même plus fragile que d’ordinaire. Enfin, fragile c’est une façon de parler, il s’en rend bien compte en l’observant un peu plus attentivement. Daisy c’est une force de la nature, une déesse de la chirurgie traumato et rien que pour ça, faut être sacrément badass. Elle l’est certainement bien plus que lui, d’ailleurs et si sa fierté lui causerait une crise cardiaque instantanée si jamais il venait à évoquer cette pensée à voix haute, il n’empêche qu’il n’en pense pas moins. Bref. Elle lui semble fragile, sans vraiment l’être. Il en conclut facilement que quelque chose cloche et pourtant, elle ne semble pas disposée à en parler. « Pas en froid, hein ? » C’est à son tour d’hausser les sourcils, et de façon bien exagérée, évidemment, pour que, si elle n’avait pas encore compris qu’il n’y croyait pas une seule seconde, elle le remarque par tous les simagrées qu’il met tactiquement en place. « T’es sûre de pas vouloir venir ? Y’aura de la pizza, de la bière, netflix, et si jamais t’es vraiment trop fatiguée, j’suis même prêt à te prêter mon oreiller préféré. Tu sais, celui à plumes qui garantit de dormir aussi bien qu’un bébé ? » Il fronce les sourcils, croise les bras et se plante devant elle, comme pour lui barrer le chemin, histoire qu’elle ne puisse pas lui échapper. Après tout c’est ce qu’il fait, lui, quand Daisy aborde un sujet de conversation qu’il ne souhaite pas entendre : il prétend un cas urgent et lui file entre les doigts. Et comme chaque fois qu’elle sent l’étau se resserrer autour d’elle, la jeune Williams change de sujet, braque les projecteurs sur lui. Elle ose même lui donner un petit poing contre l’épaule en abordant le sujet de Lennie. James c’est un peu un enfant : il la repousse doucement, laissant échapper un soupire et roulant des yeux ; manque plus que de taper du pied au sol pour marquer son mécontentement et son exaspération. Il lève alors l'index et s'exclame : « petit un, ne mêle pas Lennie à cette conversation, c’est vraiment bas. » Il ajoute le majeur à l'index et poursuit toujours aussi calmement : « petit deux, si jamais tu veux vraiment continuer sur le sujet Lennie, j’ai appris certaines choses. » Il marque une pause, ouvre de grands yeux, comme pour simuler une certaine surprise, alors qu’il ne l’est pas tant que ça. Il connaît Daisy, il connaît son caractère. Enfin, il lève un troisième doigt et plisse les yeux, comme pour dire "really, daisy ?" « Petit trois, t’es une véritable peste, tu le sais j’espère ? » Il fait bien évidemment allusion à la petite conversation qu’elles ont partagée dans la cafétéria, et qui lui a en partie été rapportée.
Made by Neon Demon
[/color]

_________________

“They told me that to make her fall in love, i had to make her laugh. But everytime she laughs, i’m the one who falls in love.” — Ferraris.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Titulaire
Voir le profil de l'utilisateur
Arrivée à NY : 12/02/2017
Courriers : 418
Célébrité : emilia clarke
Pseudo : queen b.
Crédits : lux (avatar) anaëlle (signature) gif du profil (cole)



J'ai : trente-cinq ans
Je suis : C'est Compliqué.
Orientation : Hétérosexuelle.
J'habite à : Manhattan.
Je suis : reine de la traumato

✄ - - - - BREATH AGAIN
Dispo RP : Non Disponible
DCs :
Liens :

MessageSujet: Re: don't feel like dancin' (jaisy)   Ven 17 Fév - 23:27


Daisy ne peut s’empêcher de sourire à la remarque de James. Il la connaissait parfaitement et si son secret avec Cole avait été bien gardé jusque là, elle se rendait bien compte que son comportement ces derniers jours avaient quelque peu semé la zizanie dans le groupe.  Je t’assure, qu’il n’y a rien avec Cole. C’est moi. Mais promis, je vais redevenir moi-même et j’appellerai Cole pour prendre une bière. Vraiment, il n’y a pas de problème. Elle sourit à nouveau à James, il était si adorable avec elle. Il tenta, la pizza, la bière et offrit même de lui prêter son oreiller préféré. Daisy ne pu s’empêcher de faire une moue à la fois étonnée et approbatrice.  Whaou, carrément ? Elle secoua de nouveau la tête. La seule chose dont elle avait envie c’était que les deux prochaines heures passent. Qu’elle puisse récupérer ses analyses. Elle rentrerait, commanderait de la nourriture chinoise et se glisserait dans un bain bien chaud. Elle pleurerait sans doute et terminerait la soirée devant Bridegt Jone’s avec un pot de Ben & Jerry’s. Charmant. Et bien évidemment, c’était le genre d’épisode dont personne n’avait conscience, parce que Daisy c’est un roc. Elle ne pleure jamais, elle va toujours bien, elle ne se laisse atteindre par rien. Elle pris un air faussement outrée face aux remontrances de James, concernant sa conversation avec Lennie. Sacrée Lennie, pas foutue de garder quelque chose pour elle. Alors déjà, je ne suis pas une peste et ensuite, je dois avouer que je me sens terriblement déçue de voir que la femme sur qui tu as des vues à besoin de toi pour se défendre. Sérieux, c’est une adulte. Et puis, j’ai pas été si peste que ça. Je lui ai simplement dit que tu étais comme un frère pour moi. Et puis franchement, tu devrais plutôt me remercier, grâce à moi, c'est maintenant officiel, cette fille est raide dingue de toi. Daisy lui adressa un clin d’oeil. Son téléphone se mit à vibrer, elle n’y prêta pas attention, c’était la vibration spéciale Cole. Personne n’était au courant de ce paramètre dans son téléphone donc elle savait son secret bien gardé. Mais elle sentit que son visage se décomposait un peu et même si elle essayait de toute ses forces de ne pas le montrer, elle sentait les larmes lui monter aux yeux. Merde, merde et remerde.
Made by Neon Demon

_________________

I CAN'T LIVE WITHOUT YOU

Une personne peut avoir l'air d'aller bien en surface, mais à l'intérieur c'est une toute autre histoire ©️  anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Titulaire
Voir le profil de l'utilisateur
Arrivée à NY : 11/02/2017
Courriers : 63
Célébrité : Jesse Williams
Crédits : entre deux mondes.



J'ai : trente-cinq ans.
Orientation : Hétérosexuelle.
J'habite à : Manhattan.
Je suis : chirurgien en pédiatrie.

✄ - - - - BREATH AGAIN
Dispo RP :
DCs :
Liens :

MessageSujet: Re: don't feel like dancin' (jaisy)   Ven 17 Fév - 23:54


« Carrément, ouais. T’imagine tous les sacrifices auxquels je suis prêt, rien que pour toi ? » Où est sa médaille du meilleur ami de l’année ? Du meilleur ami des dix dernières années, en fait ? Il est génial. Il aimerait être son propre meilleur ami. Cole, c’est pas le genre à lui filer son meilleur oreiller, comme lui le ferait, non, Cole c’est le genre à le laisser se briser le dos sur son canapé pourri et puis basta. Vive l’amitié. Bref. « Déjà, tu es une peste, assume-le. T’es pas obligée de t’en cacher, on t’aime comme ça. » Et c’est vrai, dans le fond. Que ce soit Grace, Cole ou lui, ils connaissent son caractère, et ça n’empêche rien. James est encore gentil de la cataloguer de simple peste, quand on sait que certaines internes la qualifient de garce sans cœur. Parce qu’elle en un au fond, parfois trop bien caché selon l’avis d’autrui, mais qui s’en préoccupe dans le fond ? Lui il sait qu’elle est la fille la plus adorable de son entourage. Enfin presque. Pas quand elle agit comme elle l’a fait avec Lennie. « Tu veux bien juste… » Juste quoi, au fait ? Arrêter de parler de sa vie sentimentale parce que ça le met mal à l’aise ? Surtout lorsqu’il y a de vrais sentiments à la clé ? « Oh Daisy, sérieusement, tu crois qu’elle est venue se plaindre auprès de moi comme une petite fille ? Je vous ai vues à deux, j’ai posé des questions, c’est tout. » Il marque une courte pause, finit par poser la question qui lui brûle les lèvres depuis le début, depuis qu’il a eu vent de leur conversation : « Tu ne l’apprécie pas, alors ? » Parce qu’il aura beau dire ce qu’il voudra, son avis compte. Il n’en fera qu’à sa tête, comme souvent et s’il faut avouer les choses, il est bien trop entiché de la rouquine pour prendre en compte ce qui lui dira sa meilleure amie. Il n’empêche qu’encore une fois, ça compte tout de même. Il meurt d’envie qu’elle lui dise qu’elle approuve. Que toutes les deux pourraient s’entendre et qu’il n’aura pas à se sentir mal de privilégier l’une par rapport à l’autre. Il est tellement concentré sur ses propres démons qu’il n’entend pas le téléphone de Daisy vibrer. Par contre, quand il relève le regard, il aperçoit sa mine déconfite. « Eh… Ca va ? » Il se rapproche un peu plus, pose ses mains sur les épaules de la jeune femme. « Tu sais que tu peux me parler, pas vrai ? » Il faut qu’elle lui parle.  
Made by Neon Demon

_________________

“They told me that to make her fall in love, i had to make her laugh. But everytime she laughs, i’m the one who falls in love.” — Ferraris.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Titulaire
Voir le profil de l'utilisateur
Arrivée à NY : 12/02/2017
Courriers : 418
Célébrité : emilia clarke
Pseudo : queen b.
Crédits : lux (avatar) anaëlle (signature) gif du profil (cole)



J'ai : trente-cinq ans
Je suis : C'est Compliqué.
Orientation : Hétérosexuelle.
J'habite à : Manhattan.
Je suis : reine de la traumato

✄ - - - - BREATH AGAIN
Dispo RP : Non Disponible
DCs :
Liens :

MessageSujet: Re: don't feel like dancin' (jaisy)   Sam 18 Fév - 0:07


Daisy afficha une mine satisfaite, c’était vraiment le meilleur. Elle essayait de ne pas abuser de son statut de meilleure amie, mais c’était tout de même flatteur de voir qu’il était prêt à tout pour qu’elle vienne à cette fichue soirée. Même si elle savait pertinemment qu’elle n’irait pas. Elle se remise à rire à la remarque de James. C’est pour ton bien. Et puis, on s’ennuierait si j’étais aussi gentille que Grace tu ne crois pas ? Et entre nous, qui tiendrait tête à Cole pour le programme télé si je n’étais pas la reine des coups bas ? Elle lui fit un petit clin d’oeil. Ces soirées à quatre, devant un bon film, avec des pizzas et des bières lui semblaient tout à coup lointaine. Comme si c’était une autre vie. Ces trois dernières journées avaient été des plus éprouvantes, elle avait l’impression qu’un mois complet s’était écoulé. Elle cacha son agacement lorsque James se mit à défendre Lennie. Non pas qu’elle soit jalouse de la relation naissante entre son meilleur ami et la jeune femme. Mais croyait-il sincèrement qu’elle ferait quelque chose contre lui ? Pour entraver un bonheur potentiel ? Si je l’apprécie. Enfin non, je n’ai pas d’avis sur elle James. Le plus important c’est que tu sois heureux. Et pour ma défense, elle est venu me parler pour me demander si on était en couple. Je devais faire quoi ? Etre avenante et charmante avec elle ? Je ne suis pas comme ça. Je suis froide, rigide. Ca aurait été bizarre que je me montre super sympa avec elle, alors que je ne suis pas comme ça. J’ai une réputation à préserver mon vieux ! Elle lui adressa à nouveau un sourire. décidément, c’était bien le seul à réussir à la faire sourire en de tels moments. Son coeur se resserra lorsque la vibration spéciale Cole s’enclencha. Comme c’était à prévoir, James posa ses mains sur les épaules de la jeune femme, pour la pousser à parler. Daisy souffla un bon coup, elle plongea les mains dans ses poches. C’était le moment, il fallait qu’elle parle. Elle s’humidifia les lèvres, ne cherchant pas à contenir les larmes qui lui montaient aux yeux. Elle regarda fixement son meilleur ami et dans un sanglot lâcha finalement. Je pense que je suis enceinte James.
Made by Neon Demon

_________________

I CAN'T LIVE WITHOUT YOU

Une personne peut avoir l'air d'aller bien en surface, mais à l'intérieur c'est une toute autre histoire ©️  anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Titulaire
Voir le profil de l'utilisateur
Arrivée à NY : 11/02/2017
Courriers : 63
Célébrité : Jesse Williams
Crédits : entre deux mondes.



J'ai : trente-cinq ans.
Orientation : Hétérosexuelle.
J'habite à : Manhattan.
Je suis : chirurgien en pédiatrie.

✄ - - - - BREATH AGAIN
Dispo RP :
DCs :
Liens :

MessageSujet: Re: don't feel like dancin' (jaisy)   Sam 18 Fév - 0:34


Il fronce les yeux, mais prend le temps de considérer les arguments qu’elle abat un à un, sans lui donner aucun répit. Daisy est un requin et elle ne passe certainement pas par quatre chemins pour dire ce qu’elle pense. Pourtant c’est un peu confus dans le cerveau du jeune homme, à dire vrai : elle l’aime bien ou pas ? Pardi, c’est si compliqué que ça pour une fille, d’avoir un avis tranché ? Oui ou non, point. Pas de détails dans lesquels perdre James. Il plissa les yeux, levant l’index, mais resta silencieux quelques instants, comme s’il réfléchissait. Non seulement son cerveau travaillait au ralenti à cause de la fatigue, mais en plus Daisy n’était pas claire. Woh, attendez une seconde. « Elle est venue te demander quoi ? » Il a cette petite mimique, qu’on pourrait qualifier de grimace ridicule quand il est choqué. Alors il se dépêche de la ravaler pour pas que Daisy s’en moque et il secoue la tête. « Ah, parce que tu connais ne serait-ce que l’existence des mots avenante et charmante peut-être ? » Il arque un sourcil, lui donne un léger coup de coude, tandis qu’un sourire étire ses lèvres d’une oreille à l’autre. C’est un sacré cas, cette Daisy. « Tu sais que je l’aime bien, pas vrai ? Et j’aimerais vraiment que ça colle avec toi aussi. C’est genre… Important. Et ridicule aussi, je sais d’accord ? Mais je… » Il hausse doucement les épaules. Il ne sait pas l’expliquer. Daisy c’est sa personne. Sa sœur. Alors, quand le sujet bifurque et qu’il voit dans ses yeux combien elle est contrariée et perdue, il a juste envie de la serrer contre lui. Il sait pas trop quel est le problème, il n’a qu’une seule envie, c’est lui assurer que tout ira bien, qu’il est là et qu’elle n’est pas seule. Qu’elle ne le sera jamais. Que… « Je te demande pardon ? » Il a mal entendu. Ou son cerveau tourne encore plus au ralenti qu’il ne le pensait. La privatisation de sommeil pourrait potentiellement lui causer des hallucinations. « Tu peux être plus précise ? » Il a presque envie de se moquer de lui à la place de son amie. Comment pourrait être plus précise ? « Quand tu dis enceinte, tu veux dire… Oh, d’accord. » Les prises de sang. C’est la dernière idée qui lui serait passée par la tête, il faut bien qu’il l’admette ; dans sa tête, Daisy possède une espèce d’immunité face à ce genre de choses ou… Il ne sait pas trop, en fait. La reine des galères, c’est plutôt Grace, alors si on lui avait demandé sur laquelle il pensait qu’une telle poisse pouvait tomber, il aurait désigné la blonde et non pas la brune. Il s’approche un peu plus, comme si quelqu’un risquait de les entendre et fronce le nez en une moue enfantine : « je croyais que toi et Ethan c’était…Genre fini quoi. » Faut croire qu’il s’est bien fourvoyé sur le sujet.  
Made by Neon Demon

_________________

“They told me that to make her fall in love, i had to make her laugh. But everytime she laughs, i’m the one who falls in love.” — Ferraris.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Titulaire
Voir le profil de l'utilisateur
Arrivée à NY : 12/02/2017
Courriers : 418
Célébrité : emilia clarke
Pseudo : queen b.
Crédits : lux (avatar) anaëlle (signature) gif du profil (cole)



J'ai : trente-cinq ans
Je suis : C'est Compliqué.
Orientation : Hétérosexuelle.
J'habite à : Manhattan.
Je suis : reine de la traumato

✄ - - - - BREATH AGAIN
Dispo RP : Non Disponible
DCs :
Liens :

MessageSujet: Re: don't feel like dancin' (jaisy)   Sam 18 Fév - 0:54


Daisy fit une moue faussement choquée et donna une petite tape sur le torse de son meilleur ami. Hey, t’es pas cool ! JE sais être charmante et avenante quand il le faut ! Elle sourit à nouveau à son ami et répondit d’une voix douce. Je n’ai pas d’avis, parce que je ne la connais pas. Elle à l’air sacrement névrosée, mais qui suis-je pour lui jeter la pierre ? Elle fit une grimace pour appuyer son propos. C’est vrai que Daisy, dans le genre névrosée, gagnait haut la main l’oscar de la pire. Et puis, ce que je veux pour toi, c’est que du bonheur, donc si c’est avec elle vas y ! Fonce ! Et puis, elle à l’air sincère. Franchement, pour qu’elle ose m’affronter pour me demander de but en blanc si toi et moi on est ensemble c’est qu’elle tiens vraiment à toi. Alors si vous devez vous mettre ensemble, tu as mon aval. Et je ferai un effort avec elle. Et puis, ce serait bien qu’un de nous quatre finisse par être heureux ! Et si c’est toi, je dis oui mille fois. Vraiment. Elle était sincère. Elle n’était pas connue pour être des plus chaleureuses, mais elle était aussi connue pour tout donner à ses amis. Lennie faisait quelque part déjà partie de la bande à ses yeux. A partir du moment ou elle a été importante aux yeux de James, Daisy s’est promis de protéger la rousse. Alors, il pouvait compter sur elle, elle était avec lui sur ce coup là. Passer de la joie à l’angoisse, voir la tristesse, était maintenant son lot quotidien. James était honnête avec elle, il fallait que de son côté elle joue aussi franc jeu. Pas sur tout certes. Mais avouer qu’elle était enceinte à quelqu’un, la libérerait sans doute d’un poids et James était la personne idéale. Elle se laissa aller à pleurer, chose très rare et les bras rassurant et réconfortant de James arrivèrent à point nommé. Elle le serra un peu plus fort que d’habitude. Puis elle passa une main sur ses joues et pris une grande inspiration. Manquerait plus que quelqu’un la surprenne et qu’on pense qu’elle à un coeur. James ne tarda pas à poser des questions. Il y a une chance sur deux qu’il soit d’Ethan. Elle déglutit difficilement. Je vois quelqu’un depuis quelques temps. C’est pas sérieux et tu le connais pas. Elle marqua une pause. Non, c’est des conneries, tu le connais il est de l’hôpital, mais ne me force pas à te dire qui c’est. C’est déjà terminé et puis, je ne veux pas qu’il sache. Elle resta silencieuse quelques secondes, tout comme James, qui visiblement encaissait la nouvelle. Je vais avorter de toute façon. Je veux dire. Je ne pense pas avoir l’instinct maternel, et puis ma mère était cinglée, je suis moi-même névrosée, j’ai déjà du mal à m’occuper de moi. Je suis froide comme les pierres, je suis égoïste, je ne pourrais jamais être une bonne mère. Je rendrais malheureux cet enfant. Les sanglots reprirent de plus belle et elle se blottit contre le torse de son ami. Elle était perdue, elle avait le cerveau en bouilli et elle se sentait dévastée par ce qu’il lui arrivait. Normalement, c’était à Grace que ce genre de choses arrivaient.
Made by Neon Demon

_________________

I CAN'T LIVE WITHOUT YOU

Une personne peut avoir l'air d'aller bien en surface, mais à l'intérieur c'est une toute autre histoire ©️  anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Titulaire
Voir le profil de l'utilisateur
Arrivée à NY : 11/02/2017
Courriers : 63
Célébrité : Jesse Williams
Crédits : entre deux mondes.



J'ai : trente-cinq ans.
Orientation : Hétérosexuelle.
J'habite à : Manhattan.
Je suis : chirurgien en pédiatrie.

✄ - - - - BREATH AGAIN
Dispo RP :
DCs :
Liens :

MessageSujet: Re: don't feel like dancin' (jaisy)   Sam 18 Fév - 1:39


Peut-être qu’elle était capable de se montrer charmant et avenante. La semaine des quatre jeudis, ouais. A d’autres ce genre de conneries, s’il vous plaît, il était bien loin d’être dupe. Pourtant, il finit par secouer légèrement la tête de droite à gauche, le regard perdu dans le vague quelques secondes avant de le reposer sur son amie. « Mouais, les seules fois où tu agis de façon avenante et charmante c’est quand t’as besoin de quelque chose. » Nouvelle pause. Il s’empresse d’ajouter, avant de recevoir une claque de sa part : « ça va, je plaisante. » En revanche, il plaisante un peu moins quand on aborde le sujet Lennie et comme c’est pas tous les jours qu’il se confie sur sa vie privée, parce qu’au fond, on peut clairement dire que s’épancher sur leurs sentiments, c’est pas trop leur genre, il en profite. « Elle n’est pas névrosée, d’accord ? » Il lève les yeux au ciel et soupire. Lui a le droit de le dire, mais pas les autres. « Et toi non plus. Vous êtes juste… » Il cherche ses mots, en vain. « Bon, peut-être que vous l’êtes, mais qui ne l’est pas dans cet hôpital ? A part moi, évidemment. Je suis parfait et tout le monde le sait. » Il lui attribue le sourire le plus arrogant qu’il a en rayon avant de s’éloigner légèrement, parant une potentielle attaque : une claque, un coup de coude, un coup léger coup de poing, peu importe. « Quel discours ! Si tu continues j’vais finir par croire que t’as un cœur. Mais c’est adorable, vraiment. » Un nouveau sourire se dessine sur ses lèvres, à la fois attendri et amusé. Pourtant, après s’être légèrement moqué d’elle, il se rapproche, passe un bras autour de son cou pour forcer une accolade et lui embrasse la tempe. Cependant, l’ambiance retombe rapidement et il l’écoute attentivement, soudainement bien plus soucieux de leur conversation et la tournure que cette dernière prend. Une chance sur deux ? Et il connaîtrait l’autre chance sur deux ? Il fronce une énième fois les sourcils, signe d’une intense concentration – ou pas, puis secoue la tête. « Eh, Daisy, calme-toi. » Il la serre dans ses bras un peu plus longtemps, caresse distraitement ses longs cheveux bruns. Il secoue doucement la tête, glisse une main sous son menton. « Qu’est-ce que tu racontes ? » Il plonge ses grands yeux bleus dans les siens, retrouvant soudainement ses esprits. Des deux, il doit être le pilier pour l’instant. Elle en a besoin. Elle a beau se la jouer sans cœur, être forte et indépendante, elle a besoin d’un appui et celui qui ne le voit pas doit être aveugle. «Dis pas de bêtises, tu veux ? Je vais te dire ce qu’on va faire, tous les deux, parce que t’es pas seule, d’accord ? » Il appuie bien sur ces derniers mots, resserre légèrement son étreinte autour d’elle, puis poursuit : « Ce qu’on va faire, qu’on va s’occuper des fioles que t’as dans la poche et on va attendre les résultats. J’vais attendre avec toi, je quitte pas cet hôpital sans savoir. Et seulement après on avisera. » Sa main glisse légèrement, vient saisir celle de la jeune femme. « Et ensuite, tu réfléchiras. C’est pas une décision à prendre à la légère, tu ne crois pas ? » Il ouvre la porte, tire légèrement sur sa main pour la faire sortir. « Je t’assures que tout va bien se passer. »   
Made by Neon Demon

_________________

“They told me that to make her fall in love, i had to make her laugh. But everytime she laughs, i’m the one who falls in love.” — Ferraris.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Titulaire
Voir le profil de l'utilisateur
Arrivée à NY : 12/02/2017
Courriers : 418
Célébrité : emilia clarke
Pseudo : queen b.
Crédits : lux (avatar) anaëlle (signature) gif du profil (cole)



J'ai : trente-cinq ans
Je suis : C'est Compliqué.
Orientation : Hétérosexuelle.
J'habite à : Manhattan.
Je suis : reine de la traumato

✄ - - - - BREATH AGAIN
Dispo RP : Non Disponible
DCs :
Liens :

MessageSujet: Re: don't feel like dancin' (jaisy)   Sam 18 Fév - 2:01


Daisy acquiesça d’un air entendu. Il était évident que pour travailler dans un hôpital, ouvrir des gens, être confronté à la mort chaque jour, il fallait être un peu névrosé. Mais la médecine c’était aussi autre chose, une jolie thérapie, lorsqu’ils sauvaient des vies ou qu’ils amélioraient la vie des patients. Elle transperça le regard de son ami. Oui, elle avait un coeur. Ne le dis pas trop fort, je compte sur toi pour garder le secret. Répondit-Elle en riant. Passant de la joie aux larmes, Daisy était déboussolée, décontenancé par tout ce qui lui arrivait. Elle avait envie d’être forte, de sourire, d’être le roc de la bande, comme elle l’avait toujours été. Mais c’était trop pour elle. Cette grossesse provoquait chez elle tout un tas de sentiments. La peur de ne pas être à la hauteur pour devenir mère, le souvenir de sa mère qui faisait des crises et à du se faire interner à de nombreuses reprises, la perte de sa soeur jumelle qui aurait été une tante merveilleuse, la tristesse d’avoir perdu le seul homme qu’elle avait aimé, la honte d’avoir succombé au charme de Cole, le malaise de mentir depuis quatre mois à ses amis. C’était bien trop pour ses frêles épaules, c’était bien trop à encaisser. Elle regarda reconnaissante James. Il avait toujours un plan pour les sortir de là. Parce que dans cette histoire, elle réalisait qu’elle n’était plus seule. James était là. Il serait toujours là, lui. D’accord. Elle sortit les deux flacons de sa poche et tout en haussant les épaules, elle précisa :  J’ai changé les étiquettes. J’ai pas envie qu’on parle de moi, tu sais comment sont les infirmières. Ca ne se voit pas trop que j’ai pleuré ? Manquerait plus qu’elle se fasse griller, qu’elle tombe sur Cole ou pire Grace. Elle en ferait des tonnes pour savoir ce qu’il se passe. Dis, tu diras rien à personne ? Promis ? T’es pressé ou tu peux rester un peu avec moi ? Elle n’était pas prête à en parler à une autre personne. Elle s’était déjà mise à nue devant James, c’était suffisant pour aujourd’hui. Elle décida de sortir la première de la salle d’examen pour se diriger vers le laboratoire, et déposa ses flacons en précisant que c’était urgent.  Tu veux aller ou ? On prend des cafés et on se met dans une salle de repos ? Elle ne voulait pas bloquer son ami, mais elle sentait qu’elle avait besoin de lui, encore un peu.
Made by Neon Demon

_________________

I CAN'T LIVE WITHOUT YOU

Une personne peut avoir l'air d'aller bien en surface, mais à l'intérieur c'est une toute autre histoire ©️  anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Titulaire
Voir le profil de l'utilisateur
Arrivée à NY : 11/02/2017
Courriers : 63
Célébrité : Jesse Williams
Crédits : entre deux mondes.



J'ai : trente-cinq ans.
Orientation : Hétérosexuelle.
J'habite à : Manhattan.
Je suis : chirurgien en pédiatrie.

✄ - - - - BREATH AGAIN
Dispo RP :
DCs :
Liens :

MessageSujet: Re: don't feel like dancin' (jaisy)   Lun 20 Fév - 20:42


Il sait que l’enfance de Daisy n’a pas été des plus faciles, n’a jamais réellement abordé le sujet, ne sachant que trop bien qu’il y a tout simplement des choses dont elle est peu encline à divulguer. Il en sait déjà assez, selon lui, alors à quoi bon la cuisiner sur le sujet ? Elle n’a pas été le modèle que voudraient avoir tous les enfants, le modèle qu’aurait voulu avoir Daisy, celui permettant à se construire, mais il n’en est pas moins outré par ses propos. Ce n’est pas parce que sa mère avait quelques problèmes qu’elle, Daisy Williams, ne sera pas une identité maternelle exemplaire pour autant. Il ouvre la bouche pour lui faire part de ses pensées, mais elle lui répond « d’accord. » Elle est d’accord. C’est pas tous les jours qu’on réussit à la convaincre sans batailler sévèrement avant cela. Alors il se contente de hocher positivement la tête. « De vraies vipères les infirmières », confirme-t-il machinalement, le regard perdu dans le vague. Il ne se souvient que trop bien de la fois où elles se sont presque toutes liguées contre lui et Nick Alstead. Innocents jusqu’à preuve du contraire. Il ne lui reste plus qu’à espérer que Lennie n’apprenne jamais ce genre d’histoires peu reluisantes pour le jeune homme. « Euh… Je crois pas. » Il s’approche un peu plus pour confirmer : « non, ça va, on ne voit rien du tout. T’as juste l’air fatigué. Et encore, j’ai certainement des cernes plus grosses que les tiennes, alors… » Il hausse doucement les épaules, comme pour souligner le fait que cela n’a aucune importance. « Je dirais rien. » Parce que sur le moment, ça lui semble logique de tenir sa fichue langue. A qui il irait parler de ce genre de choses, de toute façon ? Il l’observe silencieusement déposer les deux flacons en précisant l’urgence de la situation, puis secoue positivement la tête. « Les cafés et la salle de repos, ça me semble parfait. » De toute façon, il est hors de question de la contrarier dans l’état actuel des choses, alors même s’il n’avait pas voulu de ce café, il se serait certainement forcé à le boire, et le tout en souriant évidemment. Parce qu’on contrarie pas une femme enceinte (ou potentiellement enceinte), ou une idiotie dans le genre. Baratin avec lequel son père l’a élevé. Il aurait simplement pu dire qu’on ne contrariait pas une femme, point. 
Made by Neon Demon

_________________

“They told me that to make her fall in love, i had to make her laugh. But everytime she laughs, i’m the one who falls in love.” — Ferraris.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Titulaire
Voir le profil de l'utilisateur
Arrivée à NY : 12/02/2017
Courriers : 418
Célébrité : emilia clarke
Pseudo : queen b.
Crédits : lux (avatar) anaëlle (signature) gif du profil (cole)



J'ai : trente-cinq ans
Je suis : C'est Compliqué.
Orientation : Hétérosexuelle.
J'habite à : Manhattan.
Je suis : reine de la traumato

✄ - - - - BREATH AGAIN
Dispo RP : Non Disponible
DCs :
Liens :

MessageSujet: Re: don't feel like dancin' (jaisy)   Lun 20 Fév - 23:55


Dévastée, déboussolée, Daisy sait qu’elle offre un spectacle que James n’a vu qu’une seule fois depuis le début de leur amitié. A la mort de Stella. Mais là, on ne parle pas d’une mort, mais d’une naissance. Elle s’était elle-même surprise à répondre positivement aux propos de James. Elle se sentait vide, perdue et seule. Elle n’avait pas la moindre idée de ce qu’elle voulait. Elle n’osait même pas imaginer une potentielle confrontation avec Priam, avec qui elle avait rompu, une semaine plus tôt. Et encore moins avec Cole. Parce qu’elle ne savait pas ce qu’elle ressentait pour lui. Parce qu’elle y était attaché et qu’elle avait peur de le peur. Parce qu’elle ne pouvait s’ôter de la tête qu’il se désolidariserait complètement de cette situation. Elle sourit timidement à James, lorsqu’il lui affirme qu’on ne voit pas qu’elle a pleuré. Elle sait qu’il enjolive la situation, mais à cet instant précis, elle s’en fout. Et gare au premier qui lui demandera comment elle se sent. Daisy elle à le démon en elle. Ils se dirigent vers une salle de repos et elle boit une gorgée de café. Ignorant, si cela aura un quelconque impact sur la petite olive qui est présente dans son ventre. Elle ne sait même pas si elle en veut de cette olive, alors au diable les  bonnes recommandations. Elle attendit quelques secondes avant d'oser regarder son meilleur ami. James avait les yeux rivés au sol. Sans doute qu’il cherchait les mots. Mais que dire en de telle circonstance ? Ils restèrent ainsi plusieurs minutes. Au bout d’un moment, Daisy glissa la main dans celle de son meilleur ami. Je pense sincèrement ce que je t’ai dis tout à l’heure. Je ne me sens pas capable d’élever un enfant. Parce qu’elle n’a pas eu de modèle. Parce que la maman parfaite, ça aurait du être Stella. Elle aurait du lui montrer comment faire, mais finalement, elle n’en a jamais eu le temps. Alors Daisy, avait la ferme intention de ne jamais avoir d’enfant. Et puis, un bout de plastique défectueux à tout foutu en l’air. Elle but à nouveau une gorgée de café et jeta un oeil à l’horloge au dessus de la porte. 1h42 avant le premier jour du reste de sa vie.

Made by Neon Demon

_________________

I CAN'T LIVE WITHOUT YOU

Une personne peut avoir l'air d'aller bien en surface, mais à l'intérieur c'est une toute autre histoire ©️  anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Titulaire
Voir le profil de l'utilisateur
Arrivée à NY : 11/02/2017
Courriers : 63
Célébrité : Jesse Williams
Crédits : entre deux mondes.



J'ai : trente-cinq ans.
Orientation : Hétérosexuelle.
J'habite à : Manhattan.
Je suis : chirurgien en pédiatrie.

✄ - - - - BREATH AGAIN
Dispo RP :
DCs :
Liens :

MessageSujet: Re: don't feel like dancin' (jaisy)   Mar 21 Fév - 21:25


James fronce doucement les sourcils, l’écoute affirmer une nouvelle fois qu’elle ne se sent pas prête à être mère, éduquer un enfant, se persuader que de toute façon, elle ne serait pas bonne à la tâche. Parce qu’il est bien question de ça, n’est-ce pas ? Une fichue comparaison entre sa propre génitrice et celle qu’elle, elle pourrait être. « Si tu veux mon avis, et je sais que tu le veux », commence-t-il en lui ôtant le café qu’elle tient entre les mains pour en boire une gorgée, sans lui rendre pour autant, « tu devrais éviter le café. Des études ont démontré l’impact négatif que ça peut avoir sur l’enfant. » Pas fœtus, pas embryon. Lui, il voit déjà le petit être que ça pourrait être, que ça pourrait devenir. Il n’est pas contre l’avortement non plus, à dire vrai. Bien au contraire, c’est un combat mené par sa grand-mère et bien d’autres femmes dont il ne bafouera jamais les droits, contrairement à un crétin de première zone qu’ils ont récemment élu au pouvoir. Elle lui serre la main, le ramène sur la terre ferme. Il plisse les yeux, peu certain des paroles qu’elle avance. « Quand tu dis que tu ne te sens pas capable d’être mère, tu veux dire que tu le sens vraiment, ou que tu as juste peur d’être comme ta mère ? » Il a un sourcil arqué, maintenant, et cet air d’intense concentration, comme lorsqu’ils étaient plus jeunes et qu’ils passaient des examens. « Je sais pas du tout de quoi je parle, mais j’baratine plutôt bien, alors pourquoi pas continuer ? » Parce que c’est un peu ça, dans le fond : il a conscience du mal être de Daisy, mais ne le comprend pas réellement. C’est une personne formidable, contrairement à l’avis public. Il la connaît réellement, sait qu’elle a bon fond et surtout, sait qu’elle serait loin de l’image catastrophique qu’elle a d’elle-même en tant que mère. « Parce que la barrière entre les deux est fine, mais elle est tout de même présente. » Il marque une pause, l’air un peu plus songeur encore. Toute cette fichue histoire est occupée à lui retourner le cerveau. « J’veux dire… Si tu m’avais dit que tu ne voulais pas être mère tout court, ça aurait encore été différent, je… J’sais pas. Je te l’ai dit, je te le redis, si j’étais toi, je réfléchirai à deux fois avant d’avancer quoique ce soit. » Nouvelle et énième pause durant laquelle il vide la tasse de café, de un pour éviter qu’elle ne la lui reprenne, de deux parce qu’il va en avoir besoin. « Parce que tu seras pas seule, tu sais ça ? J’veux dire, si c’est ce qui te fait peur, t’es au courant qu’on sera trois à t’épauler ? »  
Made by Neon Demon

_________________

“They told me that to make her fall in love, i had to make her laugh. But everytime she laughs, i’m the one who falls in love.” — Ferraris.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Titulaire
Voir le profil de l'utilisateur
Arrivée à NY : 12/02/2017
Courriers : 418
Célébrité : emilia clarke
Pseudo : queen b.
Crédits : lux (avatar) anaëlle (signature) gif du profil (cole)



J'ai : trente-cinq ans
Je suis : C'est Compliqué.
Orientation : Hétérosexuelle.
J'habite à : Manhattan.
Je suis : reine de la traumato

✄ - - - - BREATH AGAIN
Dispo RP : Non Disponible
DCs :
Liens :

MessageSujet: Re: don't feel like dancin' (jaisy)   Mer 22 Fév - 21:54


Daisy s’enfonçant dans le canapé confortable de la salle de repos des titulaires, ne peut s’empêcher de sourire à la remarque de James. Certes, le café n’est pas bon pour le bébé. Mais voulons-nous vraiment de l’olive ? Et puis, ce n’était qu’un café, là tout de suite, elle avait plutôt envie d’une double dose de vodka. Mais passons. Ce n’était pas la peine de contrarier James, il pouvait se montrer plus têtu qu’elle par moment. Elle baissa les yeux à la remarque de James. Parce que ça la touchait directement au coeur. Elle ne parlait qu’en de rares occasions de sa mère. Même Grace et Cole ne connaissait que le quart de l’histoire, James lui devait en connaitre les trois quarts, mais elle aimait préserver son jardin secret. Surtout celui-là.  Un peu des deux j’imagine. Elle poussa un soupir. Je n’ai pas envie d’élever un enfant seule. Parce que pour moi Priam, c’est de l’histoire ancienne. Et l’autre gars, et bien disons, que ce n’est pas vraiment un bon choix. Comme je te l’ai dis, ce n’est pas sérieux. Et puis, c’est terminé entre nous. Je ne tiens pas à avoir ce genre de conversation ni avec l’un, ni avec l’autre. Et je n’ai pas la force de faire ça toute seule. Priam, serait sans doute un père formidable, mais elle avait mis du temps à tourner la page, elle n’avait pas envie de retomber amoureuse de son ex. Elle ne pouvait s’ôter de l’esprit que s’il l’avait quitté une fois pour sa carrière, il recommencerait dès que l’occasion se présenterait. D’un autre côté, il y avait Cole. Elle n’était pas totalement franche, mais elle n’était plus à ça près, ce n’était pas tout à fait terminé entre eux. Mais c’était un autre sujet. Et l’urgence aujourd’hui, c’était de savoir si elle était bel et bien enceinte. D’un autre côté oui, j’ai peur d’être comme elle. Parce qu’avant de nous avoir, elle était normale. Elle secoua la tête, ne souhaitant pas développer davantage. Elle se refermait comme une huitre, comme à chaque fois qu’on évoquait sa mère ou Stella. Elle sourit une nouvelle fois à son ami. Ils seraient trois pour l’épauler. C’est gentil James. Mais tu vas finir par trouver quelqu’un et fonder ta propre famille, Grace aussi. Cole, sera sans doute le tonton cool de la bande, mais, tu sais c’est pas le genre sur qui ont peut vraiment compter. Alors, oui vous serez là, mais un temps, pas éternellement. Elle baissa le regard, observant avec grand intérêt ses chaussures. Avant de reporter une nouvelle fois les yeux sur l’horloge. Le temps semblait ne pas vouloir passer.

Made by Neon Demon

_________________

I CAN'T LIVE WITHOUT YOU

Une personne peut avoir l'air d'aller bien en surface, mais à l'intérieur c'est une toute autre histoire ©️  anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: don't feel like dancin' (jaisy)   

Revenir en haut Aller en bas
 
don't feel like dancin' (jaisy)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
✄ - - - - BREATH AGAIN  :: New York
NY Memorial Hospital
 :: NY Memorial Hospital :: Troisième Étage
-
Sauter vers: