AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 jamais une seconde de tranquilité (daisy)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Titulaire
Voir le profil de l'utilisateur
Arrivée à NY : 12/02/2017
Courriers : 418
Célébrité : emilia clarke
Pseudo : queen b.
Crédits : lux (avatar) anaëlle (signature) gif du profil (cole)



J'ai : trente-cinq ans
Je suis : C'est Compliqué.
Orientation : Hétérosexuelle.
J'habite à : Manhattan.
Je suis : reine de la traumato

✄ - - - - BREATH AGAIN
Dispo RP : Non Disponible
DCs :
Liens :

MessageSujet: jamais une seconde de tranquilité (daisy)   Jeu 16 Fév - 0:19


Daisy avait enchainée plusieurs heures de garde, elle avait également enfin fait son test de grossesse et dans deux petites heures elle aurait les résultats de sa prise de sang. Celle qui révélerait si oui ou non elle était enceinte. Elle décida de ne plus trop y penser, car s’il s’avérait qu’elle était enceinte, ce serait le début des ennuis pour elle. Dans un premier temps, James la tuerait probablement de lui avoir caché ça et notamment sa liaison avec Cole. Dans un second temps, il faudrait qu’elle en parle à Cole, ce qui n’était absolument pas envisageable à ses yeux. Pour finir, il faudrait qu’elle affronte Ethan avait qui elle avait rompu contact une semaine auparavant, pour lui annoncer qu’elle était enceinte et surtout qu’il n’y avait qu’une chance sur deux que ce soit lui le père. C’était un enfer pour elle. D’une part, elle savait que son histoire avec Ethan était terminé, mais peut-être qu’un bébé pourrait sauver le couple qu’ils avaient formés quelques années auparavant ? Mais en avait-elle vraiment envie ? Et d’un autre côté, il y avait Cole, dont elle s’interdisait de tomber amoureuse, puisque de toute façon il était et resterait un goujat, c’était encré dans ses veines. Daisy avait eu un vertige, signe qu’il fallait qu’elle avale quelque chose. Elle mettait tellement de coeur à cacher son secret, c’était pas le moment de faire un malaise. Il était tôt et ma cafétéria était déserte, c’était rare qu’elle déjeune aussi tôt, mais il fallait qu’elle se montre raisonnable. Surtout après sa garde de nuit. Elle décida de s’y rendre seule, elle n’avait pas envie de discuter, elle avait toujours le sentiment que James pouvait lire en elle comme dans un livre et elle s’étonnait qu’il n’est toujours pas grillé sa relation avec Cole. C’était sans doute dû à Lennie, la jeune femme avec qui il flirtait depuis un moment. Elle décida de ne pas prévenir Grace non plus. Elle n’avait pas le coeur à l’écouter déblatérer sa vie. Elle adorait sa meilleure amie, mais elle ne se sentait tout simplement pas d’humeur. Quant à Cole et Ethan, ça faisait des lustres qu’elle ne déjeunait plus ni avec l’un, ni avec l’autre. Elle attrapa un cheesburger et des frites, elle avait envie de malbouffe, des envies de femmes enceinte peut-être ? Et s’installa à une table près de la fenêtre. Le calme et le vide de la cafétéria l’apaisèrent et elle se laissa aller à rêvasser tout en regardant par la fenêtre. Un soleil radieux surplombait Manhattan.
Made by Neon Demon


Dernière édition par Daisy Williams le Jeu 16 Fév - 14:38, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Titulaire
Voir le profil de l'utilisateur
Arrivée à NY : 11/02/2017
Courriers : 162
Célébrité : sarah drew.
Pseudo : charney/rose.
Crédits : @charney (ava).



J'ai : trente-deux ans.
Je suis : Séparé(e).
Orientation : Hétérosexuelle.
J'habite à : Brooklyn.
Je suis : chirurgie cardiothoracique.

✄ - - - - BREATH AGAIN
Dispo RP : Disponible
DCs : Aucun.
Liens :

MessageSujet: Re: jamais une seconde de tranquilité (daisy)   Jeu 16 Fév - 2:45


≈ ≈ ≈
{jamais une seconde de tranquilité}
crédit/ tumblrdaisy.

tu avais passée la majeure partie de ton avant-midi au bloc. tu réparais une valve pulmonaire et ça ne se déroula pas comme tu l'avais souhaitée. vee était au bloc avec toi et elle t'assistait. tu la laissas même faire quelques étapes de la procédure, mais tu avais très vite repris les rennes de l'opération lorsque les stats du patient s'étaient aggravées. tu ne voulais pas que vee se sentent coupable de la possible mort du patient et tu voulais lui éviter ce stress. après une procédure très longue, le patient s'en tira plutôt bien au final. la résidente s'occuperait de vérifier ses constantes toutes les heures quant à toi, tu pus aller prévenir la famille... tu poussas la lourde porte de la cafétéria en soufflant un bon coup. cette intervention t'avait littéralement gobée toutes tes énergies si bien qu'une fois le calme retombé, tu en profitas pour aller manger un peu. la pièce était déjà bondée et ça te faisait plaisir de voir ce mélange d'internes, de résidents et de titulaires tous ensemble. ça te rappelait qu'au fond, vous formiez une belle et grande famille. ta famille. tu allas faire la queue et une fois arrivée au comptoir, tu te pris une salade verte au poulet grillé. tu pris ton plateau et te dirigea vers une table libre. tu passas rapidement devant daisy - l'amie de james - et tu remarquas qu'elle n'avait pas l'air dans son assiette. tu fus soudainement prise de compassion pour elle. et il faut dire que la curiosité te gagnait. était-ce à cause de james ? avait-il fait ou dit quelque chose qui l'a contrariait ? faisant l'innocente, tu fis demi-tour et te retrouva devant elle. « daisy ? vous allez bien ? » bon, tu la vouvoyais encore parce que vraisemblablement, tu ne savais pas encore comment agir avec elle. tu ne savais pas si tu devais l'apprécier ou la détester... elle te rendait jalouse, tu devais bien l'admettre. elle avait cette proximité avec james qui te rendait folle de rage. tu ne savais pas encore où en était ta relation avec le chirurgien pédiatrique, mais le fait de le voir si proche d'une autre t'était insupportable... tu savais néanmoins que tu l'appréciais grandement... c'est peut-être ça, l'amour...

_________________
It's the wrong kind of place to be thinking of you. It's the wrong time for somebody new.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Titulaire
Voir le profil de l'utilisateur
Arrivée à NY : 12/02/2017
Courriers : 418
Célébrité : emilia clarke
Pseudo : queen b.
Crédits : lux (avatar) anaëlle (signature) gif du profil (cole)



J'ai : trente-cinq ans
Je suis : C'est Compliqué.
Orientation : Hétérosexuelle.
J'habite à : Manhattan.
Je suis : reine de la traumato

✄ - - - - BREATH AGAIN
Dispo RP : Non Disponible
DCs :
Liens :

MessageSujet: Re: jamais une seconde de tranquilité (daisy)   Jeu 16 Fév - 14:37


Absorbée dans ses pensées, Daisy ne réalisa pas tout de suite que Lennie se tenait à côté d’elle. Elle secoua la tête et reporta son attention sur la jeune femme. Elle l’a dévisagea quelques secondes avant de lui adresser un petit sourire. Elle ne faisait pas exprès de détailler les gens ainsi, elle le faisait depuis toujours et souvent on le lui avait reproché. Elle paraissait du coup assez froide et hautaine. Pourtant, elle la regardait tout simplement. Elle avait pris cette habitude depuis le décès de sa mère dont les traits s’étaient peu à peu estomper de sa mémoire. Elle détaillait les gens pour pouvoir en conserver le souvenir le plus longtemps possible. Elle arqua un sourcil. Elle n’était pas vraiment d’humeur à parler, mais c’était Lennie et en bonne meilleure amie qu’elle était, elle se devait de se montrer avenante et charmante. Elle ne releva pas le fait que Lennie s’obstinait à la vouvoyer, mais sans doute que Daisy ne lui avait jamais proposé de la tutoyer. Daisy, elle, tutoyait tout le monde, même certain chef. Elle partait du principe qu’ils étaient tous sur le même pied d’égalité. Pas sur la chirurgie bien sûr, mais ça restait des hommes et des femmes comme elle. Daisy, désigna la chaise en face d’elle. Tu veux t’installer ? Elle pris une frite et regarda la jeune femme qui semblait légèrement surprise par ce soudain intérêt. Tu peux me tutoyer, on a quasiment le même âge. Elle regarda à nouveau Lennie qui s’installait à présent face à elle et se souvint de la première question de la jeune femme. Tout va bien merci. J’ai été de garde cette nuit je suis un peu fatiguée. Mais tu n’as pas l’air d’aller beaucoup mieux que moi. Daisy s’attaqua à son cheesburger qui lui faisait de l’oeil, tout en regardant la rousse qui touillait tristement sa salade. Daisy, c’était pas le genre à manger des salades, mais pour James, elle était prête à se lier d’amitié avec une « fille parfaite », après tout elle l’avait déjà fait avant. Et si James était fou de cette fille, c’est qu’elle devait être différente des autres.
Made by Neon Demon
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Titulaire
Voir le profil de l'utilisateur
Arrivée à NY : 11/02/2017
Courriers : 162
Célébrité : sarah drew.
Pseudo : charney/rose.
Crédits : @charney (ava).



J'ai : trente-deux ans.
Je suis : Séparé(e).
Orientation : Hétérosexuelle.
J'habite à : Brooklyn.
Je suis : chirurgie cardiothoracique.

✄ - - - - BREATH AGAIN
Dispo RP : Disponible
DCs : Aucun.
Liens :

MessageSujet: Re: jamais une seconde de tranquilité (daisy)   Jeu 16 Fév - 19:13


≈ ≈ ≈
{jamais une seconde de tranquilité}
crédit/ tumblrdaisy.

tu plonges ton regard dans ton plateau et observe avec désintérêt ta salade verte. tu ne sais pas ce qui t'a pris à faire conversation avec daisy... c'était peut-être plus fort que toi ? comme une envie, un besoin surhumain ? dans tous les cas, tu regrettais déjà ton élan de socialisation. tu voudrais prendre tes jambes à ton cou et t'enfuir en courant. ça ne te ressemble pas... tu es une femme qui a une bonne confiance en soi, tu es certes directe et parfois impulsive, mais tu es une bonne personne. ça ne te ressemble pas de sympathiser avec daisy alors qu'une partie de toi la déteste. ça, c'est de la pure hypocrisie. « Tu veux t’installer ? » tu relèves enfin les yeux vers la jeune femme et hoche la tête en silence. « Tu peux me tutoyer, on a quasiment le même âge. » gênée et sans rien ajouter de plus, tu prends place face à elle et commence à piquer dans ton lunch. tu hoches la tête en guise d'accord. à partir de maintenant, tu la tutoierais. tu mâches lentement, prenant la peine d'avaler lentement chaque bouchée. tu étais mal à l'aise et ça se sentait visiblement. vous n'aviez rien de plus à vous dire... or, tu avais presque oubliée que tu avais été la première à l'aborder en lui demandant si ça allait. d'ailleurs, elle n'avait pas encore répondu. peut-être ne voulait-elle pas te répondre ? peut-être que ça concernait james ? tu sentis un point de former à ta poitrine et pris une grande gorgée d'eau pour faire passer cette boule d'angoisse. « tout va bien merci. J’ai été de garde cette nuit je suis un peu fatiguée. Mais tu n’as pas l’air d’aller beaucoup mieux que moi.  » oh. rien que ça ? tant mieux, d'un sens... quoi qu'elle cachait peut-être quelque chose ? tu haussas les épaules en piquant dans ta salade. « je viens de passer six heures au bloc. c'était une intervention compliquée... on a failli le perdre... » répondis-tu pour justifier ton air songeur et bougon. tu portas ta fourchette à ta bouche et mastiqua longuement ce morceau de poulet et de salade. tu regardais daisy intensément, comme si tu aurais souhaitée qu'elle puisse lire dans ton âme toute ton questionnement à son sujet. tu finis ta bouchée et avala difficilement. une question te brûlait les lèvres. une question toute simple et pourtant si pleine de sens. « je te vois régulièrement avec james... vous êtes en couple ? » bien sûr que non, il ne l'était pas. sinon, pourquoi flirterait-il avec toi ? tu jouais la carte de l'innocente jusqu'au bout.

_________________
It's the wrong kind of place to be thinking of you. It's the wrong time for somebody new.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Titulaire
Voir le profil de l'utilisateur
Arrivée à NY : 12/02/2017
Courriers : 418
Célébrité : emilia clarke
Pseudo : queen b.
Crédits : lux (avatar) anaëlle (signature) gif du profil (cole)



J'ai : trente-cinq ans
Je suis : C'est Compliqué.
Orientation : Hétérosexuelle.
J'habite à : Manhattan.
Je suis : reine de la traumato

✄ - - - - BREATH AGAIN
Dispo RP : Non Disponible
DCs :
Liens :

MessageSujet: Re: jamais une seconde de tranquilité (daisy)   Jeu 16 Fév - 19:31


Daisy regarda Lennie s’installer finalement et ne la quitta pas du regard. Elle était visiblement très mal à l’aise. Elle savait qu’elle n’était pas la titulaire la plus appréciée de l’hôpital, en même temps elle se montrait froide et maladroite la plupart du temps. Elle n’avait pas de temps à perdre et avait tendance à aller droit au but. D’ailleurs, le chef de la chirurgie lui reprochait souvent le fait qu’elle ne s’intéressait ni aux internes, ni au résidents. Si elle était tout à fait franche, elle ne s’intéressait pas non plus aux titulaires. Seuls les patients l’intéressaient. Elle donnait des numéros aux internes, et appelait tous les résidents Charlie, s’excusant faussement lorsqu’elle était reprise par lesdits résidents. De toute manière, ça allait et venait dans cet hôpital. Une fois elle avait eu le malheur de s’attacher à une résidente, mais cette dernière était partie travailler à Boston, alors depuis elle ne prenait plus le temps de sympathiser avec les étudiants qui passaient ici. Elle faisait un micro effort avec les titulaires. Mais là n’était pas la question. Le fait est que Lennie était mal à l’aise et avait du mal à le cacher. Daisy hoche la tête faussement intéressée par la réponse de Lennie. Six heures au bloc, c’était pas non plus la mort, ils étaient déjà tous passé par là. Mais son intuition féminine lui faisait penser que Lennie n’était pas simplement à sa table pour copiner et débattre sur des patients. Un silence pesant s’installa. Daisy en profita pour terminer son cheesburger et s’attaque à ses frites quand Lennie rompu finalement le silence avec une question sur James. Daisy la regarda amusé, le regard pétillant. Nous y voilà. Elle attendit quelques secondes avant de répondre. James et moi ? Elle sourit davantage. Ca date d’il y a longtemps maintenant. C’est vrai que nous sommes très proche si tu vois ce que je veux dire. On est fusionnel, c’est comme ci on formait une seule et même personne. Elle se retint de rire, si tu vois ce que je veux dire ?. Comme-çi une quelconque romance était possible entre eux. Cette seule idée lui donnait envie de piquer un fou rire, mais Daisy maitrisait parfaitement le self contrôle. Elle soutint le regard de Lennie qui semblait se décomposer petit à petit, bien qu’elle arrive à donner le change. Je veux dire, en plus d’être l’homme le plus adorable de la terre, il a des yeux sublimes, comment résister ? Daisy mangea une frite avec délice, elle adorait torturer la jeune femme. Mais si Lennie voulait James, elle devait prouver à Daisy qu’elle était digne de lui. Après tout, il était comme son frère et il était hors de question qu’une autre femme lui brise le coeur.
Made by Neon Demon

_________________

I CAN'T LIVE WITHOUT YOU

Une personne peut avoir l'air d'aller bien en surface, mais à l'intérieur c'est une toute autre histoire ©️  anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Titulaire
Voir le profil de l'utilisateur
Arrivée à NY : 11/02/2017
Courriers : 162
Célébrité : sarah drew.
Pseudo : charney/rose.
Crédits : @charney (ava).



J'ai : trente-deux ans.
Je suis : Séparé(e).
Orientation : Hétérosexuelle.
J'habite à : Brooklyn.
Je suis : chirurgie cardiothoracique.

✄ - - - - BREATH AGAIN
Dispo RP : Disponible
DCs : Aucun.
Liens :

MessageSujet: Re: jamais une seconde de tranquilité (daisy)   Jeu 16 Fév - 21:32


≈ ≈ ≈
{jamais une seconde de tranquilité}
crédit/ tumblrdaisy.

tu regrettais déjà d'avoir osée poser cette question, comme si tu n'assumais pas totalement de l'avoir formuler aussi directement. tu étais certes une personne franchement directe dans la vie, qui ne passait pas par trente-six chemins pour arriver à faire valoir son point, mais lorsqu'il en vient à l'amour, aux relations interpersonnelles, tu perds carrément tous tes moyens. avant, tu étais confiante en amour, tu savais ce que tu valais, mais... depuis ta dernière relation, on peut dire que ça t'avait vraiment bousillée cet aspect de ta vie. il avait abusé physiquement et mentalement de toi, il avait profiter de toi, de ta gentillesse... de ta naïveté. il t'avait dit que tu ne méritais pas d'étudier la médecine parce que tu étais faible. le pire qu'il t'ai déjà dit c'était que tu ne méritais pas de vivre. depuis, ça faisait trois ans que tu étais séparée et que tu l'avais trainée en justice pour abus de pouvoir et plusieurs autres chefs d'accusations. tu étais restée célibataire depuis, ne sachant plus vraiment où tu en étais dans la vie. il t'avait littéralement détruit l'estime de toi et c'était dur à reconstruire. étrangement, c'est à ce moment là que james avait pris une place plus grande dans ta vie. d'abord en tant qu'ami - une bonne oreille à laquelle tu pouvais te confier. puis, ça c'était un peu complexifié... tes sentiments pour lui s'étaient changé en un amour passionné et pourtant, irrationnel. l'appréciais-tu vraiment pour qui il était ou juste parce qu'il était le seul à avoir été présent pour toi ? bref, tu étais confuse, mais tu voulais en avoir le coeur net au sujet de sa 'relation' avec daisy. tu osas donc la question... « James et moi ? Ca date d’il y a longtemps maintenant. C’est vrai que nous sommes très proche si tu vois ce que je veux dire. On est fusionnel, c’est comme ci on formait une seule et même personne. » tu fronces les sourcils, une moue choquée se dresse sur les traits de ton visage, tu ne pouvais même pas cacher ta déception et ta... haine ? « Je veux dire, en plus d’être l’homme le plus adorable de la terre, il a des yeux sublimes, comment résister ? » tu échappas ta fourchette dans ton plat et avala difficilement ta salive, ne quittant pas la jeune femme du regard. « je suis désolée, mais ça ne répond pas à ma question. » dis-tu sur un ton plutôt sec. soit elle était avec, soit ils n'étaient qu'amis, mais dans le dernier cas, elle avait une façon plutôt romancée de raconter les choses. et ça te faisait mal.

_________________
It's the wrong kind of place to be thinking of you. It's the wrong time for somebody new.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Titulaire
Voir le profil de l'utilisateur
Arrivée à NY : 12/02/2017
Courriers : 418
Célébrité : emilia clarke
Pseudo : queen b.
Crédits : lux (avatar) anaëlle (signature) gif du profil (cole)



J'ai : trente-cinq ans
Je suis : C'est Compliqué.
Orientation : Hétérosexuelle.
J'habite à : Manhattan.
Je suis : reine de la traumato

✄ - - - - BREATH AGAIN
Dispo RP : Non Disponible
DCs :
Liens :

MessageSujet: Re: jamais une seconde de tranquilité (daisy)   Jeu 16 Fév - 22:05


Mais c’est qu’elle mordrait la bougresse tigresse. Daisy arqua un sourcil et dévisagea à nouveau Lennie. Elle avait un air de sainte nitouche qui cachait forcément quelque chose, Daisy ne savait pas quoi. Elle ne savait pas si c’était un défaut quelconque, une addiction ou un lourd passif, mais elle voyait plus ou moins ce que James pouvait lui trouver. Même s’il ne lui en parlait que peu souvent, parce qu’il n’était pas du genre à faire grand étalage de sa vie sentimentale. Pourtant, l’agressivité dans la voix de Lennie choqua presque Daisy, presque, parce qu’elle n’était pas du genre à être impressionnable, elle en avait vu d’autres. Entre les patients réticents, les familles difficiles etc. La traumatologie ce n’était pas de tout repos, surtout lorsqu’elle se retrouvait devant un sportif qui faisait deux fois sa taille en long et en large et qu’elle devait le convaincre de laisser tomber le sport et l’amputer pour lui poser une prothèse dernière génération. Mais la crispation et le ton de Lennie chiffonna Daisy. Pourtant, la jeune femme souhaitait simplement s’amuser de la situation, mais elle sentait que ça tendait sur autre chose. Elle avait tout à coup le sentiment de devoir marquer son territoire, est-ce que Lennie allait se mettre à uriner sur James pour marquer sa propriété ? Etait-il d’ailleurs sa propriété ? Sans doute qu’avec cette histoire de grossesse Daisy avait loupé un épisode ? Celui du baiser, du happy-end, celui du « ils vécurent heureux et eurent beaucoup d’enfants » ? Mais non, si James et Lennie avaient eu un quelconque rapprochement, Daisy en aurait été la première au courant. Elle lui répondit plus froidement qu’elle ne l’aurait voulu. On s’est parlé genre quatre fois depuis que tu es ici, et c’est la première fois qu’on aborde un sujet personnel, alors, sauf erreur de ma part, je n’ai pas à te répondre, puisque, jusqu’à preuve du contraire ça ne te regardes pas de savoir si je couche avec le docteur Albright ? Elle marqua une pause. Pour qui se prenait cette Lennie ? A part, bien sûr si tu as des vues sur lui ? Ce qui expliquerait que tu sois en train de massacrer cette pauvre salade ? Daisy désigna d’un geste de la tête l’assiette de la jolie rousse. Devant la mine déconfite de Lennie, elle ne pu résister et partie dans un fou-rire. Excuse-moi. Et devant la mine étonnée de Lennie elle repartie de plus belle. Non vraiment excuse-moi. Mais tu devrais voir ta tête ! Daisy porta une main à sa bouche, car on lui à appris à se couvrir la bouche lorsqu’elle riait, elle pouvait parfois se montrer peste, mais elle n’en restait pas moins une jeune femme polie. C'était le premier rire franc qu'elle avait depuis de longues journées, alors comme pour remercier la jeune femme, elle mis fin à la torture de cette pauvre Lennie. James c’est genre comme mon frère. Mais je rêve, ou t’es complètement dingue de lui ? Daisy regarda Lennie amusée, se remettre peu à peu de ses émotions.
Made by Neon Demon
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: jamais une seconde de tranquilité (daisy)   

Revenir en haut Aller en bas
 
jamais une seconde de tranquilité (daisy)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
✄ - - - - BREATH AGAIN  :: New York
NY Memorial Hospital
 :: NY Memorial Hospital :: Rez-de-Chaussée :: Cafétaria
-
Sauter vers: