AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 long time no see (kay)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Personnel Médical
Voir le profil de l'utilisateur
Arrivée à NY : 12/02/2017
Courriers : 27
Célébrité : Adelaide Kane ♥
Crédits : (c) Hepburns



J'ai : 27 ans, 28 le mois prochain
Je suis : Célibataire.
Orientation : Pansexuelle.
J'habite à : Queens.
Je suis : Infirmière.

✄ - - - - BREATH AGAIN
Dispo RP : Disponible
DCs :
Liens :

MessageSujet: long time no see (kay)   Ven 17 Fév - 20:16



✻ ✻ ✻
So it’s true, when all is said and done, grief is the price we pay for love.

Louise devrait vraiment faire de l'hôpital sa deuxième maison. Ou non, plutôt... L'hôpital devrait lancer une petite section hôtellerie. Pour les familles des patients et les employés qui passent tout leur temps ici. Parce qu'elle y passe tout son temps. Elle est revenue depuis deux semaines, déjà, et elle a passé presque toutes ses journées à l'hôpital. D'abord pour Romy, le temps que les médecins lui fassent toute la série d'examens nécessaires avant de déterminer quel traitement adopter pour pouvoir la soigner. Et aussi pour la rassurer et ne pas la laisser seule aux mains d'inconnus. Une fois Romy installée dans sa chambre et le traitement commencé, il a fallut que Louise trouve du travail. Ce qui n'est pas si difficile que ça. Elle est infirmière. Sa fille est une patiente de l'hôpital, Nick un chirurgien assez réputé et elle a un CV assez conséquent. Il aura fallut deux jours, le temps de remplir tous les papiers et les formalités, pour qu'elle soit embauchée. Alors quand elle dit qu'elle passe son temps ici... Elle passe littéralement son temps ici. Quand elle ne travaille pas et ne se perd pas dans cet hôpital qui lui semble immense, elle file au service pédiatrique pour voir Romy. Elle essaie de tricher et de dépasser les heures de visites en mettant sa blouse d'infirmière, mais il est possible qu'elle ait finalement rencontré toute l'équipe régulière qui y travaille. Il a fallut deux semaines à peine pour que tout le monde la connaisse. Son plan de venir une heure plus tôt que son service pour rester avec sa fille échoue donc lamentablement, et c'est avec un léger soupir qu'elle lui embrasse le front avant de sourire tout de même au médecin qui la surveille. « Il fallait le tenter, quand même. » Il hausse les épaules avec un sourire. Lui répète, comme d'habitude, que Romy est entre de bonnes mains et Lou se dirige vers l'ascenseur.

46 minutes. Il lui reste trois quart d'heures avant d'entamer son service. Elle n'a clairement pas le temps de rentrer chez elle. Enfin chez Nick. Puis, de toute façon, elle n'a rien à faire alors... Alors elle décide de se diriger vers la cafétéria. Elle pourra se poser, grignoter en traînant sur son portable et en attendant que le temps passe. Un léger sourire lui vient lorsqu'elle arrive à cette décision, comme si elle venait d'avoir l'idée de génie du siècle. Elle presse donc le bouton du rez-de-chaussée, et a même la chance de ne pas être interrompue lors de son voyage en ascenseur. Elle rentre dans la cafétéria, remplie de moitié, et se dirige vers la file pour la machine à café. Sauf qu'en chemin, elle se prend les pieds dans un sac qui traîne, donne un coup de pied dans la chaise du collègue du propriétaire du sac qui râle et, pour ne pas tomber, elle se rattrape comme elle peut en s’agrippant à la pauvre blouse blanche qui passait innocemment à côté d'elle. « Merde ! » Elle n'est pas très polie, mais les circonstances sont atténuantes. Elle se redresse très vite, éloigne ses pieds du piège et se tourne en premier vers la table qu'elle a dérangé. « Pardon, je suis désolée. » Pour commencer. Et puis, elle tourne la tête vers la personne à qui elle est toujours accrochée, prête à s'excuser et le lâcher et aller mourir de honte dans un coin. « Pardon, je- » Sauf que cette personne là ne lui est pas inconnu. Cela fait certes quelques années qu'elle ne l'a pas vu, mais il n'a pas changé. « Wow, merde, ok. » Elle n'était pas prête. Elle savait qu'elle allait bien croiser Kay, un de ces jours mais... Elle aurait préféré que ce soit en d'autres circonstances. Elle sourit, gênée, finit par le lâcher et reculer légèrement. « Hey. » Fait-elle, presque timidement. « J'ai trébuché, je suis désolée. » Elle s'excuse plus proprement. Elle ne sait pas quoi dire, pas vraiment. Après tout ce temps...

_________________
meaner than your demons
I’m not the same everyday. There are times where I’m loud and chatty, and there are times when I’m really quiet. I don’t think I can define myself.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Résident
Voir le profil de l'utilisateur
Arrivée à NY : 11/02/2017
Courriers : 31
Célébrité : matthew daddario
Pseudo : vousmevoyez
Crédits : freesia



J'ai : vingt-neuf ans
Je suis : Célibataire.
Orientation : Hétérosexuelle.
J'habite à : Brooklyn.
Je suis : résident en seconde année, neurologie

✄ - - - - BREATH AGAIN
Dispo RP :
DCs :
Liens :

MessageSujet: Re: long time no see (kay)   Dim 19 Fév - 17:37

Il marchait le long de ces interminables couloirs qu'il avait déjà tant de fois emprunté depuis sa première journée d'internat. Ce n'était pas la première fois qu'il mettait les pieds dans cet hôpital de New-York. Parfois, il se revoyait arpenter les couloirs, du haut de ses 10 ans, à la recherche de son père. A l'époque où il était neurochirurgien. Quand il était encore de ce monde. Tous ces souvenirs restaient ancrés dans une petite partie de son esprit et, intérieurement, ça le faisait sourire. Les mains dans les poches de sa blouse blanche, il descendit à petites foulées les marches pour se rendre au rez-de-chaussée du bâtiment. Pour quelques marches, car à quoi bon utiliser l'ascenseur lorsque l'on est en forme. Bien qu'il aurait très probablement besoin de dormir une heure ou deux à la vue de ces cernes sous ses yeux. Depuis la veille, Kay avait enchaîné les heures et bien qu'il n'y ait rien eu de trop inhabituelle, la fatigue le guettait dangereusement. Pas d'urgence, il en profite pour descendre quelques instants à la cafétéria pour prendre ce café qui lui permettra de tenir le coup jusqu'à la fin de son service. Et puis une pomme. Un fruit remplit de vitamine c. qui devrait le booster pour les heures qui lui restait avant de pouvoir retrouver son petit appartement de Brooklyn. Kay avala le tout sans prendre son temps et regarda l'heure l'heure. Il devait y retourner alors il se lève et se fraye un chemin entre les visiteurs et les autres médecins présents. Il n'a pas le temps de réaliser ce qu'il se passe devant lui quand une femme à la chevelure brune s'accroche à lui. Assez innocemment. Et Kay la retient de son bras afin qu'elle ne finisse pas sa chute par terre.  « Merde ! » Lui, l'aide à se redresser même si elle y arrive très bien seule, dans la précipitation. Kay n'a pas vu la scène mais il se rend bien compte qu'il s'agit une simple étourderie et d'un sac qui traîne au milieu d'une allée. Il ne fait même pas attention à la jeune femme. Pas attention aux excuses qu'elle formule aux autres personnes. Mais quelque chose le frappe. Sa voix. Elle lui semble si familière lui rappelant soudainement un visage si lointain. L'inconnue n'a, pour l'instant, aucun visage pour lui car elle se trouve dos à lui. Et pourtant il se doute de son identité. Quand l'on voit une personne tous les jours pendant des années, il est dur d'oublier une silhouette. Même de dos. Pourtant il ne réagit pas. Peut-être a t'il tord, peut-être parce qu'il se pose trop de questions, peut-être parce que... « Pardon, je- » Et la révélation. Depuis combien d'années ne l'avait-il pas vu, 5 ou 6 ans ? Physiquement, elle était restée la même. La blouse en plus. Un élément qui le tape au vif. « Wow, merde, ok. » C'est le cas de le dire pensa t'il. Elle est gênée et lui doit l'être tout autant. La fatigue en plus. « J'ai trébuché, je suis désolée. » Il ne réagit pas immédiatement étant plutôt très surpris et se contente de la regarder s'excuser pour la énième fois. Puis il sourit. « Et heureusement que j'étais là pour te rattraper. » Il finit par dire. Kay, on ne peut pas dire qu'il n'est pas content de la voir, mais c'est tellement... Étrange. Enfin, c'est surtout la situation qui l'est. Lui qui pensait que ce genre de retrouvailles n'arrivait que dans les films. « Tu devrais faire attention, les sacs ici c'est dangereux. Pire que les serpents. Ça se faufile partout. » Le ton de la plaisanterie, pour essayer de détendre l'atmosphère. Parce qu'il ne sait pas quoi dire aussi à part "oh merde" comme l'avait si bien dit Louise. « Ça faisait longtemps. J'ignorais que tu étais rentrée. » De toute façon comment l'aurait il su puisqu'ils n'avaient plus aucun contact. « La blouse, elle te va bien. » Dit-il en désignant du regard ce qu'elle portait, espérant avoir une réponse de cette façon.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Personnel Médical
Voir le profil de l'utilisateur
Arrivée à NY : 12/02/2017
Courriers : 27
Célébrité : Adelaide Kane ♥
Crédits : (c) Hepburns



J'ai : 27 ans, 28 le mois prochain
Je suis : Célibataire.
Orientation : Pansexuelle.
J'habite à : Queens.
Je suis : Infirmière.

✄ - - - - BREATH AGAIN
Dispo RP : Disponible
DCs :
Liens :

MessageSujet: Re: long time no see (kay)   Sam 25 Fév - 18:12



✻ ✻ ✻
So it’s true, when all is said and done, grief is the price we pay for love.

Louise, au lieu d’essayer de faire preuve de fourberie pour pouvoir rester avec Romy, elle ferait sans doute mieux d’utiliser le petit bout de cervelle qu’elle a dans son crâne pour faire attention où elle marche. Ou bien, les médecins devraient utiliser leurs supposées grandes intelligences pour avoir la jugeote de mieux ranger leurs affaires. Plutôt ça, en fait. Un peu des deux, surtout. Parce que en attendant, c’est elle qui manque de mourir pour s’être pris les pieds dans un pauvre sac, et surtout qui se couvre de ridicule. Agresse trois personnes, en bouscule deux… Si c’est là la manière qu’a le karma pour la prévenir de ne plus être fourbe, c’est noté. Elle se redresse comme elle peut, se retient de jeter un regard noir au sac puis aux coupables, ne retient pas le petit mot grossier qui témoigne de sa détresse et finit par s’excuser. Tout ça en l’espace de quelques secondes, bien évidemment. Ah oui, et elle est toujours accrochée à la pauvre personne qui passait par là, alors… « Pardon, je- » Elle s’interrompt lorsqu’elle reconnaît le visage familier de Kay. Son cœur manque quelques battements et il lui faut se souvenir que respirer, c’est plus pratique pour vivre. Même si pour le coup, elle a l’impression de mourir sur place. « Wow, merde, ok. » Elle ignore où se mettre. C’est déjà gênant pour elle de se retrouver dans cette position, à s’être rattrapée bêtement à quelqu’un, mais alors que ce quelqu’un soit Kay… Kay son premier amour, Kay le père de Romy. Kay à qui elle a beaucoup à cacher. Un léger sourire s’inscrit sur ses lèvres tandis qu’elle daigne finalement le relâcher. « J'ai trébuché, je suis désolée. » Elle s’excuse, pour de vrai cette fois. Il faut quelques secondes à Kay avant de ne réagir proprement. Elle comprend. Elle est pareil, à vrai dire. Ça fait tellement longtemps qu’ils ne se sont pas vus… Il finit par sourire et peut-être qu’elle meurt un peu sur place. « Et heureusement que j'étais là pour te rattraper. » A elle aussi, il lui faut quelques secondes avant de réagir. Elle hausse simplement les épaules, son sourire s’agrandit un peu… Il y a les petits étoiles dans les yeux qui vont avec, aussi. « Tu devrais faire attention, les sacs ici c'est dangereux. Pire que les serpents. Ça se faufile partout. » Elle fronce les sourcils avant de se mettre à rire. Elle n’est pas certaine de comprendre pourquoi les serpents. Mais elle s’en fiche, un peu. Elle est consciente que ces retrouvailles improvisées ne sont pas des plus faciles. Mais elle est contente qu’il tente, avec succès, de la faire rire plutôt que de simplement lui souhaiter une bonne journée et de partir comme si de rien n’était. « Je garderai l’œil ouvert, promis. » Aussi bien pour les sacs que pour les serpents. « Ça faisait longtemps. J'ignorais que tu étais rentrée. » Ses lèvres se pressent l'une contre l'autre, l'air désolé. « Oui, ce n'était pas prévu... Ça fait deux semaines, environ. » Plus ou moins quelques jours. Elle pourrait vite perdre le compte, vu la vitesse folle à laquelle ils s'enchaînent. « La blouse, elle te va bien. » Elle sourit légèrement, baisse le regard plus gênée du compliment que pour vérifier qu'il dit vrai. Elle reporte très vite son attention sur le visage de Kay toutefois. « Merci. Je vais rester quelque temps, cette fois. » Quelques mois voire quelques années, à vrai dire. Elle ignore si elle va rester à l'hôpital tout ce temps mais... Clairement, elle va rester le temps que Romy guérisse. Parce que bien sûr qu'elle va guérir. « A toi aussi, elle te va bien ! » Qu'elle rajoute en souriant. « Ça se passe bien, pour toi ? » D'accord, même si elle en a très envie, ce n'est peut-être pas le moment de rattraper quelques années en quelques minutes. Il n'en a peut-être pas le temps. Ou l'envie. « Est-ce que tu... Tu as quelques minutes à m'accorder ? Ou une autre fois, peut-être ? » Elle demande, hésitante.

_________________
meaner than your demons
I’m not the same everyday. There are times where I’m loud and chatty, and there are times when I’m really quiet. I don’t think I can define myself.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: long time no see (kay)   

Revenir en haut Aller en bas
 
long time no see (kay)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Cantons plus long qu'un train
» Camelot - Time Of Kings n'attend plus que vous ! [RPG]
» Anonymous Strawberry* ou comment faire un long pseudo
» problème life time map updater
» [Résolu] Chargement trop long !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
✄ - - - - BREATH AGAIN  :: New York
NY Memorial Hospital
 :: NY Memorial Hospital :: Rez-de-Chaussée :: Cafétaria
-
Sauter vers: