AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 If you would be loved, love and be lovable. (cosy)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Titulaire
Voir le profil de l'utilisateur
Arrivée à NY : 12/02/2017
Courriers : 418
Célébrité : emilia clarke
Pseudo : queen b.
Crédits : lux (avatar) anaëlle (signature) gif du profil (cole)



J'ai : trente-cinq ans
Je suis : C'est Compliqué.
Orientation : Hétérosexuelle.
J'habite à : Manhattan.
Je suis : reine de la traumato

✄ - - - - BREATH AGAIN
Dispo RP : Non Disponible
DCs :
Liens :

MessageSujet: If you would be loved, love and be lovable. (cosy)   Mar 21 Fév - 0:52


Daisy avait passé une courte nuit, ponctuée de prise de conscience, de remise en question et autre torture psychologique. Elle s’était repassée la scène de la veille avec Cole dans la tête, pendant une bonne partie de la nuit, avant de sombrer dans un sommeil peu réparateur. Daisy était donc d’une humeur massacrante et ce n’était pas ses internes et résidents du jour qui pourraient dire le contraire. Charlie, tu t’occupes des post-op de madame Simon. Mon prénom, c’est Harvey madame. Daisy haussa un sourcil.  Peut importe. Elle agita la main en l'air, comme pour chasser une mouche. Charlie 2, tu as eu le temps de récupérer les radios et l'irm de Monsieur Hammersmith ? Elle jeta un regard insistant à l’un des résidents qui sembla se réveiller tout à coup. Daisy, ne s’embêtait pas à apprendre les prénoms des internes, elle s’en fichait royalement. Pour elle, ils s’appelaient tous Charlie. Je n’ai pas eu le temps madame, parce que … Elle le coupa net. Regarde moi bien ? J’ai l’air d’en avoir quelque chose à faire ? Vas y maintenant. Cours ! Elle le regarda quelques secondes détaler comme un lapin. Puis, reporta son attention sur les deux internes et le résident restant et souffla longuement. Vous êtes tous empotés ce matin, c’est pas possible, enfin si c'était que ce matin. Daisy, ne faisait pas dans la dentelle, elle n’avait pas le temps pour ça. Et avec la soufflante qu’elle s’était prise par Cole, plus les résultats positifs de sa grossesse, elle était loin, très loin de se montrer conciliante. Elle avança vers la chambre suivante, suivi de près par ses petits soldats. Bon, Charlie 3 qu’est ce qu’on a ? Elle regarda avec insistance et une mine d’incompréhension, comment ne pouvait-il pas comprendre qu'elle s'adressait à lui ? Elle regardait ce fichu interne, pourquoi devait-il maintenant se mettre à bégayer ? Oui, c’est à toi que je parle, allez, allez on a pas toute la journée. Elle le regarda d’un regard noir. Elle était encore pire qu’à son habitude. Autant dire, qu’elle était exécrable. Elle remarqua la silhouette de Cole derrière le petit groupe. Il portait un jean et son cuir et lui non plus ne semblait pas avoir beaucoup dormi. Son coeur se serra, c’était mauvais signe. Pourquoi, ne portait-il pas sa tenue de chirurgien ? Et pourquoi la massacrait-il du regard ? Elle reporta son attention sur le résident. Toi, on a une consultation salle 4, allez-y je vous rejoins. Elle serra son iPad contre sa poitrine, soudain fébrile. Elle s’avança vers Cole. C'est quoi le programme aujourd'hui ? Tu vas m'hurler dessus ou partir en plein milieu de la conversation ? Fais attention à toi Cole Vaughan, Daisy Williams, n’est clairement pas d’humeur à jouer ce matin.
Made by Neon Demon

_________________

I CAN'T LIVE WITHOUT YOU

Une personne peut avoir l'air d'aller bien en surface, mais à l'intérieur c'est une toute autre histoire ©  anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Titulaire
Voir le profil de l'utilisateur
Arrivée à NY : 14/02/2017
Courriers : 93
Célébrité : James Franco
Pseudo : Blue Velvet
Crédits : SCHIZOPHRENIC



J'ai : La trentaine.. depuis bientôt six ans.
Je suis : Célibataire.
Orientation : Hétérosexuelle.
J'habite à : Manhattan.
Je suis : Neurochirurgien.

✄ - - - - BREATH AGAIN
Dispo RP :
DCs :
Liens :

MessageSujet: Re: If you would be loved, love and be lovable. (cosy)   Mar 21 Fév - 18:53

If you would be loved, love and be lovable
EXORDIUM.
L'aurore ayant fait son apparition, tu ne t'es pas fait prier pour rentrer chez toi et prendre une douche, froide. Très froide, à l'instar des mots prononcés par ton compagnon de soirée de la veille. Un songe, un mauvais rêve.. un vrai cauchemar oui. Réveille-toi dans des draps confortables et aspire à une belle journée ensoleillée ! Ce sont des conneries, tout ça. Oui, voilà, des conneries.. Parce que Daisy, elle a toujours été honnête avec toi. Parce que Daisy, elle te l'aurait dit hier, pas vrai ? Ton mal de tête empire, arrête de te tracasser autant. Arrête de te ressasser la mine sérieuse de James et les pleurs de la brune. Agis.
Tu t'habilles en vitesse sans tenir compte du piteux reflet que le miroir de la salle de bain te renvoie. Les cheveux encore humide, te voilà dehors, peu convaincu par ce que tu t'apprêtes à faire. Est-ce la fatigue qui te fait perdre la tête ? Est-ce ces dernières vingt-quatre heures éprouvantes ? En tout cas, tu prends bel et bien la route de l'hôpital et pas pour y sauver des vies. A la rigueur, peut-être la tienne, si la syncope d'une trop grande accumulation d'informations ne te prend pas durant le trajet. Arrivé à l'hôpital, tu te diriges d'un pas rapide et déterminé vers le service de traumatologie, sous les quelques regards médusés des commères de l'accueil. Tu sais qu'elle travaille aujourd'hui, t'en connaîtrais presque son emploi du temps mieux que le tien, au risque de te prendre pour un fou. Tu ralentis ton pas quand tu aperçois sa silhouette au loin, ton assurance diminuant presque aussi vite que son apparition. Tu te places derrière un groupe d'étudiants, toisant du regard son indomptable aigreur à leur égard de tes yeux fatigués et sombres, très sombres. Tes sourcils se froncent au fur et à mesure que les jeunes déguerpissent. Qu'est-ce que tu fous là ?. La brune te fait face dans la pièce désormais vide. Tant mieux, tu n'auras pas besoin de lui demander de parler en privé. Non, en vérité, tu aurais été capable de lui faire un scandale à n'importe quel endroit, la chance est juste de votre côté. " Je pensais qu'on avait joué la carte de l’honnêteté hier. Visiblement non.". Quoi, madame ose se montrer plaintive ? C'est une plaisanterie ? Tu gardes ton calme, le visage neutre, les joues rougeâtres et la veine frontale traduisant ton envie féroce de tout envoyer valser.  




_________________
The fantastic four.
DECLARE THE PAST, DIAGNOSE THE PRESENT,
FORETELL THE FUTURE.

©EXORDIUM


Dernière édition par Cole Vaughan le Ven 24 Fév - 23:27, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Titulaire
Voir le profil de l'utilisateur
Arrivée à NY : 12/02/2017
Courriers : 418
Célébrité : emilia clarke
Pseudo : queen b.
Crédits : lux (avatar) anaëlle (signature) gif du profil (cole)



J'ai : trente-cinq ans
Je suis : C'est Compliqué.
Orientation : Hétérosexuelle.
J'habite à : Manhattan.
Je suis : reine de la traumato

✄ - - - - BREATH AGAIN
Dispo RP : Non Disponible
DCs :
Liens :

MessageSujet: Re: If you would be loved, love and be lovable. (cosy)   Mer 22 Fév - 1:37

If you would be loved, love and be lovable
EXORDIUM.
Le coeur au bord des lèvres, Daisy tente de se contenir, de ne rien laisser paraitre de son malaise. Elle ne pouvait s’empêcher de se demander ce que Cole pouvait bien faire là. Vu sa tenue, il était de repos. Elle n’en était pas tout à fait sûre, elle était nulle pour ça. Mais le regard et les traits tirés du jeune homme ne laissait rien présager de bon. Pas plus que le ton cinglant employé. Daisy arque un sourcil, véritablement confuse. Elle avait passé une bonne partie de la nuit à essayer de comprendre Cole, à mettre à mot sur ce qu’elle ressentait, à tenter de dénouer le sarcasme du jeune homme. Mais non, elle ne comprenait pas. Elle ne comprenait plus rien. Quelle était donc cette histoire d’honnêteté ? Elle lui avait ouvert son coeur la veille au soir, elle s’était mise à ses pieds, elle l’avait presque supplié de lui donner des réponses sur la nature de leur relation. Chose impossible aux yeux de Daisy, avant d’avoir succombé aux charmes du brun. Alors de quelle honnêteté parlait-il ? Ce ne serait tout de même pas. Il ne peut pas être au courant.  Non, non, James ne m’aurait jamais fait ça, c’est impossible que Cole soit au courant. Daisy attrape le jeune homme par le bras pour l’emmener dans une salle d’examen vide. Fébrile, elle tousse pour se donner du courage, pour que ça voix ne chevrote pas, qu’elle ne la trahisse. Je peux savoir de quoi tu parles ? Et de quel droit tu débarques dans mon service comme ça ? Elle le fixe quelques secondes, elle voyait bien qu’il était à deux doigts d’exploser, mais elle ne comprenait sincèrement pas qu’elle mouche avait piqué Cole. Devant la mine décomposée de Cole, elle ne peut s’empêcher de s’adoucir un peu. Qu’est ce qu’il se passe ? Il lui faisait un peu peur, mais ça bien sûr, elle se garderait de le dire au jeune homme. C’était pas le genre à montrer un signe de faiblesse deux jours de suite, quoi qu’en ce moment, on ne pouvait pas vraiment dire qu’elle pouvait faire confiance à ses hormones. 



_________________

I CAN'T LIVE WITHOUT YOU

Une personne peut avoir l'air d'aller bien en surface, mais à l'intérieur c'est une toute autre histoire ©  anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Titulaire
Voir le profil de l'utilisateur
Arrivée à NY : 14/02/2017
Courriers : 93
Célébrité : James Franco
Pseudo : Blue Velvet
Crédits : SCHIZOPHRENIC



J'ai : La trentaine.. depuis bientôt six ans.
Je suis : Célibataire.
Orientation : Hétérosexuelle.
J'habite à : Manhattan.
Je suis : Neurochirurgien.

✄ - - - - BREATH AGAIN
Dispo RP :
DCs :
Liens :

MessageSujet: Re: If you would be loved, love and be lovable. (cosy)   Jeu 23 Fév - 3:14

If you would be loved, love and be lovable
EXORDIUM.
Malgré tout, elle t'emmène dans une salle isolée, à l'abri d'un potentiel regard, cernant probablement ton humeur massacrante du matin. Tu fais les cents pas quand elle te questionne, incapable de tenir en place, incapable de plonger tes yeux dans les siens aussi. Tu te fais peur quelque fois, Cole. Tu ne sais pas vraiment ce que tu ressens à ce moment là, mis à part un trop pleins de questions et d'hypothèses toutes plus saugrenues les unes que les autres. Mais quand la brune enchaîne, tu ne peux te contenir davantage. " Qu'est-ce qu'il se passe ? Tu me demandes ce qu'il se passe ? ". Parce que tu ne sais pas ce qu'il se trame en vérité. Tu ne sais plus qui croire, que faire, ton véritable rôle dans cette bande. Et si tout ça n'était qu'une farce ? Oui, tu es peut-être simplement très con et très crédule. De quoi te ridiculiser devant la brune. Ou alors, l'alcool de la veille a engendré quelques hallucination auditive, tu ne sais pas. Mais ça ne peut pas être vrai. Parce qu'aucune inconnue aux protections douteuses n'est venue te réclamer de pension alimentaire alors Daisy.. Non, tu as entièrement confiance en elle. Tu te calmes, regardes la brune avec insistance et après quelques courtes secondes, pars dans un véritable fou-rire traduisant les nerfs qui relâchent. La troisième option se veut que tu sois fou, aussi. " Je suis désolé, c'est complètement stupide, je sais. C'est juste que j'ai passé la soirée avec James hier soir et, en gros, il m'a fait comprendre qu'on.. enfin que tu allais devenir maman quoi. Que tu étais enceinte." Au moins, c'est direct. Tu repars dans ton rire, histoire de te rassurer et d'ombrager ton sentiment de stupidité. Mais elle ne répond pas. Du moins, pas tout de suite. Tu reprends ton sérieux soudain face au mutisme de ton acolyte, plongeant ton habituel regard sombre dans ses grands yeux clairs. Le contraste est aussi évident que votre état, lui laissant dès lors le bénéfice du doute. Non.  



_________________
The fantastic four.
DECLARE THE PAST, DIAGNOSE THE PRESENT,
FORETELL THE FUTURE.

©EXORDIUM


Dernière édition par Cole Vaughan le Ven 24 Fév - 23:27, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Titulaire
Voir le profil de l'utilisateur
Arrivée à NY : 12/02/2017
Courriers : 418
Célébrité : emilia clarke
Pseudo : queen b.
Crédits : lux (avatar) anaëlle (signature) gif du profil (cole)



J'ai : trente-cinq ans
Je suis : C'est Compliqué.
Orientation : Hétérosexuelle.
J'habite à : Manhattan.
Je suis : reine de la traumato

✄ - - - - BREATH AGAIN
Dispo RP : Non Disponible
DCs :
Liens :

MessageSujet: Re: If you would be loved, love and be lovable. (cosy)   Jeu 23 Fév - 11:45

If you would be loved, love and be lovable
EXORDIUM.
Et bien si il l’a fait. Si je tombe sur James, je vais le tuer. Là, c’est vraiment la mouise. Daisy se risqua a porter un regard sur Cole, mais le jeune homme avait le regard dans le vide, il subissait la situation, il ne semblait plus maître de lui même. Un fou-rire nerveux acheva de convaincre Daisy. Il perdait complètement pied. Et Daisy, Daisy elle savait pas non plus comment réagir, alors elle resta silencieuse quelques secondes, voir quelques minutes, mais l’ambiance devenait de plus en plus pesante à mesure que le visage de Cole se crispait, parce qu’au fond, il savait qu’il avait bien compris les propos de James. C’était ça. Non Daisy, il va falloir lui donner plus que ça. Être un peu plus explicite. Tu lui dois la vérité, c’est le moment de passer aux aveux. C’était ça mon coup de fil. Elle s’arrêta de parler. Non, tu ne peux pas encore te défiler, il faut passer à la casserole. J’ai eu du retard, alors j’ai pris un test de grossesse. En sortant de la salle de fournitures,  je t’ai appelé parce que j’avais la trouille. Et là, tu as ignoré mon appel et je t’ai vu entrer dans la salle de repos avec une blonde. Et, là je me suis sentie seule, parce que je voulais pas appeler Grace, ni James. Encore moins Priam. C’était toi que je voulais voir à ce moment-là. Elle écarquilla ses grands yeux verts, suppliant Cole de ne pas s’énerver, de comprendre sa position, qu’elle n’avait pas d’autres choix que de le cacher, car il ne pourrait pas être à la hauteur. Du moins, il ne l’avait pas été au moment ou il aurait du l’être. Bien évidemment, il ne pouvait pas deviner, mais dans ces moments-là, qui peut se vanter de réfléchir de manière cohérente ? Et, comme tu sais je n’ai pas confiance en ces tests, donc j’avais prévu de faire une prise de sang, mais je voulais que tu t’en occupes. Parce que j’avais peur de flancher, de louper ma veine, de ne pas réussir. Et … Et, finalement, tu n’étais pas là, alors je me suis baladé avec le test pendant trois jours, et puis je me suis décidé. James m’a surprise au moment ou je me piquais pour envoyer mes tests au labo. Il était pas censé t'en parler. Il me l'avais promis. Et hier j'ai voulu te le dire, mais ... J'ai pas réussi. J'avais besoin d'un peu plus de temps, parce que je ne le sais que depuis quelques heures. Elle pris sa tête entre les mains, les yeux humides de larmes, elle releva la tête pour regarder Cole d’un air sceptique, elle n’était pas certaine qu’il pourrait s’en remettre. Quelques larmes roulèrent sur ses joues. Elle se mordilla la lèvre inférieure. Là elle avait merdé. Ils avaient merdés tous les deux. Je l’ai pas fait derrière ton dos. Je voulais pas te le cacher. Tu était le seul que je voulais à mes côtés, mais t’étais pas là. Elle s’humidifia les lèvres, impuissante face au silence du jeune homme. Et pour ce que ça vaut, tu as pas de MST. Elle haussa les épaules et s’autorisa un faible sourire  à l’intention du jeune homme, histoire de détendre un peu l’atmosphère.  



_________________

I CAN'T LIVE WITHOUT YOU

Une personne peut avoir l'air d'aller bien en surface, mais à l'intérieur c'est une toute autre histoire ©  anaëlle.


Dernière édition par Daisy Williams le Dim 26 Fév - 18:28, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Titulaire
Voir le profil de l'utilisateur
Arrivée à NY : 14/02/2017
Courriers : 93
Célébrité : James Franco
Pseudo : Blue Velvet
Crédits : SCHIZOPHRENIC



J'ai : La trentaine.. depuis bientôt six ans.
Je suis : Célibataire.
Orientation : Hétérosexuelle.
J'habite à : Manhattan.
Je suis : Neurochirurgien.

✄ - - - - BREATH AGAIN
Dispo RP :
DCs :
Liens :

MessageSujet: Re: If you would be loved, love and be lovable. (cosy)   Sam 25 Fév - 2:34

If you would be loved, love and be lovable
EXORDIUM.
Alors c'est vrai. Tout ce bordel n'est même pas une histoire sordide livrée par un cerveau noyé dans l'alcool. Bordel. Bordel. Bordel. Le tien ne fonctionne plus trop d'ailleurs. Et plus la brune avance dans son récit, moins tu te retrouves à la suivre, toujours bloqué sur cette annonce et ces reproches que tu ne digères pas vraiment. Elle a tout les droits de t'en faire part, parce qu'elle n'est pas l'unique responsable de ce foutoir. Qu'est-ce que tu as fait, Vaughan ? Flash-back, retour à la source, à cette merveilleuse rencontre, ce coup de cœur, ce rire assourdissant, ces tensions permanentes, ce brin de folie dans les bars, cet esprit de compétition assumé, ce soir de tendresse et ces rendez-vous improvisés, une drogue douce. Déclic.
Cloîtré dans ton coin, tu ne peux soutenir davantage ton regard sur les yeux larmoyants de Daisy. Cette vue te ferait probablement craquer à ton tour et ce n'est probablement pas le moment de filer en douce, de jouer au Cole, d'être un lâche en tout bon point, bien que l'envie te titille profondément. Non, en vérité, tu veux juste un bouton "pause", histoire de bien décortiquer les termes employés. Ensuite, tu aviserais pour disparaître, sûrement. Mais d'abord, il faut que tu comprennes, acceptes, et cela risque de prendre beaucoup, beaucoup de temps. Et pour ce que ça vaut, tu as pas de MST.. Tu lèves les yeux, incrédule. " Que..Quoi ?". Parce qu'il est bien plus facile pour toi de réagir sur ce genre de détails complètement tarabiscotés que sur le vrai gros problème. Tu bloques, tu essaies pourtant de réagir convenablement, mais tu bloques. Tu es partagé entre l’incompréhension et ce sentiment de honte saupoudré de rage à évacuer. Pas contre Daisy, mais contre toi. Alors, que faire ? Taper du poing ? " Tu devrais savoir que je ne me trimbale pas avec mon téléphone dans la poche quand je suis en service. Pour cette nana, comme tu sembles te focaliser dessus, elle cherchait simplement la cafetière. Mais j'ai oublié qu'une réputation me suivait et que je suis censé sauter comme un mouton ." Parce qu'il est bien plus facile de rejeter la faute sur les autres, non ? " Et puis, je penses que je n'ai rien à t'apprendre. Ton cher Priam est probablement déjà mis au courant, lui aussi ? Bah oui, qu'est-ce qui prouve qu'il est de moi ? Trop tôt pour parler de bébé.. Trop tôt pour mettre de côté la mauvaise foi. Trop tôt pour agir normalement, assimiler tout d'un coup. Tu agis en vrai gougat pour garder ton calme, parce qu'au fond, tu sais que tu as tout les tords dans cette histoire.
Putain, elle est enceinte.





_________________
The fantastic four.
DECLARE THE PAST, DIAGNOSE THE PRESENT,
FORETELL THE FUTURE.

©EXORDIUM
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Titulaire
Voir le profil de l'utilisateur
Arrivée à NY : 12/02/2017
Courriers : 418
Célébrité : emilia clarke
Pseudo : queen b.
Crédits : lux (avatar) anaëlle (signature) gif du profil (cole)



J'ai : trente-cinq ans
Je suis : C'est Compliqué.
Orientation : Hétérosexuelle.
J'habite à : Manhattan.
Je suis : reine de la traumato

✄ - - - - BREATH AGAIN
Dispo RP : Non Disponible
DCs :
Liens :

MessageSujet: Re: If you would be loved, love and be lovable. (cosy)   Dim 26 Fév - 19:38

If you would be loved, love and be lovable
EXORDIUM.
Interloquée. C’était sans doute le mot le plus juste pour définir ce que ressentait Daisy. Elle s’était attendu à tout, sauf à ça. Elle savait qu’il se désolidariserait de tout ça, mais elle ne s’attendait pas à ce qu’il s’imagine qu’elle aurait une seconde pensé à le dire à Priam plutôt qu'à lui. Elle secoua la tête tout en fronçant les sourcils. Pourquoi fallait-il toujours qu’il tombe à côté ? Alors c’était ça le fond du problème ? Que James et Priam soient au courant avant lui ? Mais ce bébé, il en voulait même pas, pire il était persuadé qu’il ne pouvait pas être de lui, la seule chose qui le chiffonnait dans cette histoire, c’est qu’il n’est pas été le premier au courant. Tu l’aurais su si tu avais décroché. Parce qu’on a constamment nos téléphones sur nous. Mais soit.  Non, en réalité, il n’est pas au courant. Elle se racla le fond de la gorge. Nouveau tic nerveux semble-t-il. Elle regarda quelques secondes Cole. Elle avait sans-doute terminé de l’achever. Non, il ne pouvait pas lui en vouloir. Du moins pas sur ça. Encore une fois, je voulais que tu sois le premier au courant, mais James a légèrement chamboulé mes plans. Elle marqua une pause. Je vais le dire à Priam. Et encore une fois, je ne te demande rien. Ma décision est prise de toute manière. Donc, considère que c’est déjà oublié. Elle s’autorisa un sourire en direction du jeune homme. Mais rien ne semblait pouvoir l’apaiser, le calmer ou le faire réagir. Elle s’avança vers lui et lui pris la main.  Cole, tu dois me faire confiance. Je n’ai pas voulu tout ça et je vais m’en occuper. M’en occuper. Comme-ci on parlait d’une baguette de pain. Comme s’ils jouaient à pile ou face pour savoir qui devraient faire la vaisselle le soir même. Mais dans cette pièce, personne ne semblait vouloir de cet enfant, personne ne semblait capable d’assumer quoi que ce soit, personne ne semblait se rendre compte que nous parlions d'une vie. Elle disait cela, comme s'il fallait s’en débarrasser au plus vite. Sans doute était-ce le fond de sa pensée. Sans doute, se disait-elle qu'ils auraient peut-être, ainsi une chance de retrouver ce qu’ils avaient perdus. 

_________________

I CAN'T LIVE WITHOUT YOU

Une personne peut avoir l'air d'aller bien en surface, mais à l'intérieur c'est une toute autre histoire ©  anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Titulaire
Voir le profil de l'utilisateur
Arrivée à NY : 14/02/2017
Courriers : 93
Célébrité : James Franco
Pseudo : Blue Velvet
Crédits : SCHIZOPHRENIC



J'ai : La trentaine.. depuis bientôt six ans.
Je suis : Célibataire.
Orientation : Hétérosexuelle.
J'habite à : Manhattan.
Je suis : Neurochirurgien.

✄ - - - - BREATH AGAIN
Dispo RP :
DCs :
Liens :

MessageSujet: Re: If you would be loved, love and be lovable. (cosy)   Mer 1 Mar - 21:40

If you would be loved, love and be lovable
EXORDIUM.
Qu'est-ce que tu peux être idiot parfois. Et encore, le mot reste faible. Parce qu'il fallait toujours que tu ramènes tout à toi, Vaughan. Mais regarde là ! Ose la regarder dans les yeux. Craque et admet que vous êtes deux dans la merde, et particulièrement la brune qui porte supposément ton enfant. Oui, ton enfant. Tu as toujours cru au destin, quitte à l'insulter la plupart du temps. Parce que quelque fois, la chance qui te gagne s'ombrage d'un sacré coup du sort. Pourquoi ne peut-tu vivre pas une vie de routine avec toute la modestie qu'elle puisse offrir ? Rentrer après une opération réussie, t'affaler sur ton canapé et t'endormir devant une rediffusion du Super Bowl ? Pourquoi dois-tu toujours combiner tout ceci de tes pulsions les plus infâme, à commencé par l'égoïsme qui te pousses à désirer le corps de la belle, ton amie, jusqu'à en ignorer les conséquences ? Et maintenant, elle te tient un discours malhonnête, à commencer par son désir de tout arrêter. Non, tu ne remets pas en cause son acte, tu sais qu'elle en serait fortement capable. Mais te faire croire à une action faite de son plein gré, ça non. " Non, tu ne vas pas régler ça. ". Mais tout serait tellement plus simple, qu'est-ce qui te prend ? Depuis quand Cole Vaughan veut-il s'affairer aux couches et aux lingettes sales ? En vérité, tu essaies toujours de comprendre, ou plutôt d'accepter les faits, ça et tout ce qui t'entoure, ton toi aussi, c'est l'incompatibilité assurée. Mais dans tout ça, il y a Daisy. " Je veux dire.. c'est vraiment ce que tu veux ? Sois honnête s'il te plait. J'en ai marre d'essayer de vous comprendre. Tous autant que vous êtes." Cole le faible. Cole, un peu perdu. Pourtant, tu es là, pas tellement convaincu de ce que tu es en train de faire, mais tu te lances.





_________________
The fantastic four.
DECLARE THE PAST, DIAGNOSE THE PRESENT,
FORETELL THE FUTURE.

©EXORDIUM
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Titulaire
Voir le profil de l'utilisateur
Arrivée à NY : 12/02/2017
Courriers : 418
Célébrité : emilia clarke
Pseudo : queen b.
Crédits : lux (avatar) anaëlle (signature) gif du profil (cole)



J'ai : trente-cinq ans
Je suis : C'est Compliqué.
Orientation : Hétérosexuelle.
J'habite à : Manhattan.
Je suis : reine de la traumato

✄ - - - - BREATH AGAIN
Dispo RP : Non Disponible
DCs :
Liens :

MessageSujet: Re: If you would be loved, love and be lovable. (cosy)   Ven 3 Mar - 14:19

If you would be loved, love and be lovable
EXORDIUM.
Elle qui semblait vouloir apaiser les tensions entre les deux amants n’était pas au bout de ses peines. Cole était de plus en plus froid et distant à ses yeux. Elle poussa un long soupir et porta une main sur son front. C’était trop tout ça. C’était tellement plus simple d’avorter. C’était tellement plus simple de garder tout ça secret. Mais le destin semblait s’acharner sur elle. Maintenant que Cole était au courant, Priam devait aussi l’être. Elle retira sa main de celle de Cole. Je sais pas Cole ok ? Sa voix montait dans les aiguë de manière incontrôlée. Il y a une semaine, Daisy était à mille lieux de s’imaginer ça. Qu’elle se trouverait dans un tel merdier. Et maintenant, elle devait gérer une grossesse non désirée, la trahison de son meilleur ami, une engueulade avec son amant et un aveu à son ex. Non franchement, comment voulait-il qu’elle puisse réfléchir correctement ? Je ne sais pas par où commencer Cole. Je ne sais pas ce que je dois faire. Tuer James serait un bon début. Elle sentait bien dans le regard de Cole, qu’il souhaitait vraiment qu’elle trouve une solution. Mais sur le coup, elle était aussi à côté de la plaque que lui. La seule chose que je sais, c’est que je ne me sens pas capable d’élever un enfant seule. Voilà c’était dit. Elle savait que c’était comme pisser dans un violon. Cole ne serait jamais le type rassurant dont elle avait besoin pour mener à terme une grossesse. Et elle ne souhaitait pas que Priam soit ce type. Donc, ils étaient définitivement dans une impasse et l’avortement semblait être la solution idéale au problème.

_________________

I CAN'T LIVE WITHOUT YOU

Une personne peut avoir l'air d'aller bien en surface, mais à l'intérieur c'est une toute autre histoire ©  anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Titulaire
Voir le profil de l'utilisateur
Arrivée à NY : 14/02/2017
Courriers : 93
Célébrité : James Franco
Pseudo : Blue Velvet
Crédits : SCHIZOPHRENIC



J'ai : La trentaine.. depuis bientôt six ans.
Je suis : Célibataire.
Orientation : Hétérosexuelle.
J'habite à : Manhattan.
Je suis : Neurochirurgien.

✄ - - - - BREATH AGAIN
Dispo RP :
DCs :
Liens :

MessageSujet: Re: If you would be loved, love and be lovable. (cosy)   Lun 13 Mar - 4:17

If you would be loved, love and be lovable
EXORDIUM.
 Comment as-tu pu imaginer que ta venue allait arranger les choses ? Tu connais Daisy, du moins jusqu'à preuve du contraire. Oui, tu la connais assez pour comprendre tout du moins jusqu'où elle veut en venir et pour ne rien arranger les choses, tu t'étonnes à ne plus totalement la suivre. Peut-être est-ce le fait que ton cerveau soit toujours en mode arrêt. Peut être est-ce tout simplement le fait que tu portes en horreur la mine désorbitée de la brune. Cole, l'empathique. Il fallait y songer. La seule chose que je sais, c’est que je ne me sens pas capable d’élever un enfant seule... Claque; marteau; coup de massue. Tu te réveilles enfin, intrigué par ces mots qui se répètent d'innombrable fois. Ces termes sortis dans un nouvel élan de désespoir, confirmant un peu plus ton esprit confus. Tu n'as ni la force, ni la volonté pour t'énerver d'avantage. Tu as déjà été trop loin, par simple soucis d'orgueil incontrôlable. merde. " Donc c'était censé marcher comme ça pour toi ? On laisse Cole dans la plus totale ignorance sur une décision qui se prend à deux sous prétexte qu'il est trop con pour comprendre la situation ? ". Bordel, quand vas-tu te lasser de cet individualisme qui te colle à la peau ? Tu souffles, conscient de ne pas être d'une grande aide. Elle a raison, totalement raison sur tout les points.. non ? Tu t'avances vers elle, lentement, durement, mais sûrement. Tu ne sais plus du tout ce que tu fais, encore moins ce que tu t'apprêtes à faire. De plus les réminiscences de ces moments à deux te ramènent à un noir complet, un vide, black out. Le temps semble s'être définitivement arrêter. Tu enchaînes d'une voix douce et hésitante. " Tu as raison. Je ne peux pas te promettre mondes et merveilles, être là en permanence pour toi. Je ne peux pas te promettre non plus d'être un bon potentiel père, ou un bon soutien moral. Mais je peux te promettre d'essayer. " D'être au moins là pour elle. Non, l'information ne se digère pas et pourtant, tu es là, quand toute les raisons de fautes te tendent les bras.




_________________
The fantastic four.
DECLARE THE PAST, DIAGNOSE THE PRESENT,
FORETELL THE FUTURE.

©EXORDIUM
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: If you would be loved, love and be lovable. (cosy)   

Revenir en haut Aller en bas
 
If you would be loved, love and be lovable. (cosy)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» kari ; i love you too new york city.
» Love pub souhaite se lier a Zone Pub [accepté]
» Tainted love.
» MADEMOISELLE ADAMS ◮ Yeah, Yeah ! This Is Love. (a)
» All you need is love

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
✄ - - - - BREATH AGAIN  :: New York
NY Memorial Hospital
 :: NY Memorial Hospital :: Rez-de-Chaussée :: Service de Traumatologie
-
Sauter vers: