AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 you fought, you loved, you lost. walk tall.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Titulaire
Voir le profil de l'utilisateur
Arrivée à NY : 12/02/2017
Courriers : 170
Célébrité : isaac.
Pseudo : naya/babysteps.
Crédits : hepburns, tumblr.



J'ai : quarante ans, quarante-et-un l'été prochain.
Je suis : Séparé(e).
Orientation : Bisexuelle.
J'habite à : Queens.
Je suis : chirurgien plastique.

✄ - - - - BREATH AGAIN
Dispo RP : Disponible
DCs : Jace.
Liens :

MessageSujet: you fought, you loved, you lost. walk tall.   Dim 12 Fév - 21:03

 
nicholas halstead
i'm flawed, i'm a wreck
(but with you, it wasn't a game).

Nom — Halstead, comme le paternel, dernière trace de son existence, porté avec fierté (avec chagrin, aussi). Prénom — Nicholas, pompeux, long, trop long. A toujours été raccourci, lâché avec un sourire en coin, beaucoup d'assurance. Nick.Âge — quarante ans, bien tassé. Ne les fait pas, paraît-il. Il les sent trop pourtant, beaucoup trop. Date et Lieu de Naissance — New York, un douze août, un matin d'une chaleur écrasante. Nationalité(s) et Origine(s) — Américain, issu d'une longue lignée d'immigrés, espagnol d'un côté, irlandais de l'autre, curieux mélange. N'a jamais vu de l'Irlande et de l'Espagne que des photos sur Internet. Statut Amoureux — marié, séparé (cœur brisé). Métier ou Etudes — chirurgien plastique, amoureux de la beauté. Statut Financier — confortable. Traits de Caractère — rancunier, égocentrique, sociable, charismatique, attentif, moqueur, sarcastique, ambitieux, passionné, énergique, méfiant, créatif, indépendant. Groupe — medical staff. Avatar Choisi — Oscar Isaac.

✄ The whirlwind of my life.

Il a grandi dans une famille banale, tout ce qu'il y a de plus aimante. Petite maison cossue dans le Queens, jamais tout à fait bien rangée, rarement silencieuse, pleine de rires et de cris, théâtre de dramatiques disputes fraternelles et de grandes effusions familiales. Les Halsteads n'étaient pas la famille idéale mais Nick était heureux. Il n'était qu'un gamin le jour où ça s'est arrêté. Ses parents rentraient d'un rendez-vous, amoureux transis, se tenant la main comme des gamins, insouciants comme lorsqu'ils avaient quinze ans. Ils n'étaient pas préparés, n'imaginaient pas être fauchés par un chauffard. Mais qui l'imaginerait ? Nick s'est retrouvé seul, à peine majeur, incapable de s'occuper de sa fratrie. Seul et impuissant, assistant à la douloureuse explosion de sa famille. Les services sociaux ont eu la décence d'attendre la fin des funérailles avant d'embarquer ce qui restait des Halsteads. Nick ne se l'est jamais pardonné. ❖ Belle gueule, beaucoup d'assurance, doué pour embobiner n'importe qui. Ne s'est pas attiré que l'amitié de ses pairs. Aime avoir le dernier mot. De mauvaise foi ? Un peu, peut-être (beaucoup, beaucoup trop). Terrifié par l'abandon, tout autant que par l'engagement (ha, ha). Caractériel et ambitieux, deux éléments qui ne font guère bon ménage. Sarcastique, préférant distribuer les remarques acides plutôt que les coups. Agaçant ? Oui, assurément. ❖ Il s'est toujours débrouillé pour payer ses factures, quitte à dégoter des jobs minables. Il s'est longtemps reproché de n'avoir pas pu assurer l'avenir de sa famille, s'est promis de s'en sortir pour se racheter. Devenir quelqu'un pour se laver de ses fautes adolescentes, en quelque sorte. ❖ Il est suivi par une psychologue depuis des années. Toujours la même. Elle a vieilli, lui aussi. Elle est plus qu'une thérapeute. Pas tout à fait de la famille, mais presque. Elle le connaît mieux que personne, mieux que lui-même ne se connaît. C'est effrayant, de faire à ce point confiance à quelqu'un mais elle, au moins, elle ne partira pas. Il la paie, après tout. ❖ Il a repris contact avec ce qui lui reste de famille, dès qu'il a pu mettre de côté la culpabilité. Il s'est excusé, longuement. Il a pleuré, beaucoup. On lui a pardonné, difficilement, mais on lui a pardonné. Du moins, l'espère-t-il. ❖ Il est tombé amoureux pour la première fois à presque trente-sept ans. Gigi n'avait rien de spécial mais elle a su le toucher, elle a su le dompter. Il a vu un avenir avec elle, s'est imaginé mari et père avec elle, et il l'a épousée. Ça ne l'a pas empêché de partir, elle aussi. Elle s'est tirée à l'autre bout du monde l'année dernière, sans prévenir, sans rien lui laisser si ce n'est un cœur brisé et une lettre pathétique. Elle n'a pas demandé le divorce, Nick non plus. C'est très bien comme ça. ❖ Les parents de Nick possédaient un restaurant. Il a passé tous ses étés avec eux, en salle comme en cuisine, de treize à dix-huit ans. Il en a gardé un amour certain pour la cuisine bien faite, mais il le met rarement en pratique. ❖ Nick aime les femmes, Nick aime les hommes, Nick l'a compris à l'université. C'est comme ça, et ça ne changera pas. Il a fait son coming out, il y a presque vingt ans, une fois. Puis deux, puis trois, puis dix fois. Il a fini par se fatiguer de répéter toujours la même chose. Il ne le fait plus aujourd'hui, plus vraiment, ne s'en cache pas non plus. Il est bisexuel et c'est tout. ❖ Pour Gigi, Nick avait abandonné la moto. Il a vendu sa bécane quand elle a accepté de vivre avec lui. Il le regrette amèrement aujourd'hui. Pour Gigi, Nick avait tenté de s'adoucir au boulot, de ne plus traiter ses internes comme des idiots finis. Il a commencé à apprendre leurs noms, à les différencier les uns des autres. Il n'est pas revenu en arrière. Pour Gigi, Nick s'était calmé, avait arrêté de se taper collaborateurs comme subordonnés. Pour Gigi, Nick avait grandi. Il a régressé aujourd'hui et ça lui convient parfaitement. Il assume son statut de connard immature, irrespectueux et inconscient. Il a essayé de changer et ça n'a pas marché, pourquoi s'entêter ?

❖ ❖ ❖


- Je vais bien. Un mensonge, évidemment. Il le sait et sa thérapeute, affalée derrière son bureau avec une moue désintéressée, elle le sait aussi. Elle le sait trop bien, il la paie pour écouter ses mensonges. Une nécessité, d'après son entourage. Une nécessité qui lui pompe une bonne partie de son fric depuis des années. Une nécessité dont il se passerait bien, très franchement. - Si tu le dis. Un soupir, profond, feignant l'ennui. Il connaît la chanson, depuis tout ce temps. Il continue de tomber dans le panneau, idiot égocentrique qu'il est. Nick aime être admiré, Nick être le centre de l'attention, Nick aime rayonner et le regard dédaigneux de sa psychologue l'éteint. - Mais on sait tous les deux que c'est faux. Tu veux vraiment jouer à ça ? J'ai tout mon temps, qu'elle ajoute en vérifiant sa montre, agaçante petite vieille trop douée. Elle le suit depuis des années et elle l'irrite depuis le premier jour. Et il continue, vient la voir toutes les semaines, les mardis et vendredis. Elle a compris tout de suite, elle l'a compris, lui, au moment où il est entré dans son bureau, la première fois. Il avait dix-huit ans, il en voulait au monde entier et elle l'a laissé déverser sa colère sans sourciller. Brave petite vieille. - Alors ? Elle insiste, elle pousse, encore et encore et encore. Il connaît la chanson et il finit toujours par craquer. - Elle est partie. Gigi. Elle est partie. Elle est partie et elle a piétiné son cœur sans vergogne, la garce. C'est ironique, en fait. La majorité des gens qui le connaissent pensent sans doute qu'il n'a pas de cœur, qu'il n'est rien de plus qu'un salaud, personnification d'un cliché populaire. Et aujourd'hui, c'est vrai. Il n'a pas de cœur, n'en a plus. N'a plus qu'un gouffre béant au beau milieu de la poitrine. - Et comment tu te sens ? Par rapport à ça ? Il secoue la tête, un sourire moqueur lui déforme le visage et il l'observe, mauvais, comme pour lui demander si elle se fout de sa gueule. Elle reste imperturbable, à juste titre. Elle a vu bien pire avec lui. Elle l'a entendu hurler, elle l'a vu pleurer. Elle n'a jamais bougé d'un iota, quel que soit son état. Elle a enduré ses colères d'adolescent difficile, elle a supporté ses larmes d'orphelin furieux, elle n'a jamais rien dit. Elle l'a autorisé à laisser libre cours à ses émotions, chose qu'il s'est toujours interdit hors de ce bureau. Il lui faut du temps, il a toujours besoin de temps pour se mettre dans le bon état d'esprit. Pour tout lâcher. Il inspire profondément, baisse les yeux, se tord les mains. Le rituel du mec à problèmes, trop fier pour tout dire tout de suite mais trop conscient de ses problèmes pour les garder pour lui. Une minute passe, une deuxième arrive. Elle s'impatiente, il le sent, il l'entend au claquement de ses doigts sur le bureau en chaîne. Il craque souvent face à elle, oui, mais elle craque, elle aussi. - Nick, arrête de faire le con. Ta femme est partie, soit. Tu as traversé bien pire, non ? qu'elle demande, sans pour autant changer de ton. Il voit pourtant bien l'exaspération dans son regard. Ça le fait sourire un peu plus, sans la moindre joie. Il sourit comme il pourrait chialer. - Vous ne comprenez pas. Je l'aime, j'ai changé pour elle, j'ai grandi avec elle. Et elle s'est cassée. Il retient la flopée d'insultes qui lui montent aux lèvres, chaque fois qu'il parle de Gigi. Garce, garce, garce, parfois d'autres mots plus colorés. - J'ai l'impression que c'est une grande blague. Qu'elle n'attendait que ça, que je tombe amoureux, que je lui offre mon putain de cœur sur un plateau, juste pour se tirer, qu'il explique, à bout de souffle, le sourire toujours vissé aux lèvres. Toujours, toujours avoir l'air d'aller bien, maintenir le masque, un art chez lui. Nick a parfait la technique au fil des années, il a commencé le jour des funérailles de ses parents. Mais avec Gigi, Nick a été honnête, il a été vrai. Et ça n'a pas suffi, putain. Ça ne suffit jamais, alors pourquoi s'entêter ?

(Seule sa psy sait apprécier son honnêteté à sa juste valeur. Il devrait peut-être l'épouser).

❖ ❖ ❖

- Je vais bien. Vraiment. Pour la première fois depuis des mois, les mots n'ont pas la lourdeur du mensonge sur sa langue. Il va bien, vraiment bien. On pourrait taxer ses nombreuses fréquentations de symptômes criants d'un malaise évident (certaines l'ont fait et c'est pour ça qu'il évite les internes en psychiatrie maintenant, trop emmerdantes à faire taire, trop désireuses de le cerner, de le soigner, yikes) mais il va bien. Vraiment bien. Et sa psychologue le sait. Elle sourit, fait assez rare pour être relevé. Elle sourit et elle hoche la tête, la mine satisfaite. Satisfaite, jamais réjouie, toujours dans la retenue. - Tu m'en vois ravie, Nick. Tu reviens quand même vendredi, pas vrai ? Toujours la même question, chaque fois qu'un problème temporaire se trouve résolu. Toujours la même inquiétude, la même crainte qu'il redevienne le gamin terrorisé, l'âme blessée qu'il a été à dix-huit ans. Cette cicatrice-là, nul coup de bistouri ne peut l'effacer et il aura beau parler des heures à cette petite vieille aux méthodes peu communes, il ne guérira jamais vraiment. Il en est conscient, il l'a accepté. Alors il acquiesce, l'ombre d'un sourire éclairant son visage fatigué.

❖ ❖ ❖


— Depuis combien de temps vivez-vous à New York ? J'ai toujours vécu à New York. J'y suis né, j'y ai grandi et j'y vieillirai certainement. Pourquoi partir, quand on s'y sent chez soi ? Evidemment, je ne serai pas contre un petit changement de décor, de temps en temps, mais malgré toutes les opportunités, les occasions d'aller poser mes valises ailleurs, je suis toujours là.  

— Comment imaginez-vous votre futur ? On m'aurait posé la question l'année dernière, j'aurai parlé d'une grande maison, de grands projets, d'envie de paternité et d'une foule de choses qui me donnent envie de hurler aujourd'hui. Le futur, maintenant, je l'imagine semblable à mon quotidien, dévoué à la médecine, sans doute solitaire. Je ne referai pas deux fois la même erreur, je suis trop vieux pour ces conneries de toute manière.

Behind the Screen.

Pseudo/Prénom — babysteps/Naya. Âge — majeure (et vaccinée). Pays — France. Comment avez-vous connu le forum ? — Bazzart je crois ? Dernier mot — est-il possible de me réserver Oscar please ?  I love you

Code:
<nn>Oscar Isaac —</nn> Nick Halstead

_________________
we're lying in bed. she's lying.


Dernière édition par Nick Halstead le Dim 12 Fév - 23:33, édité 8 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Titulaire
Voir le profil de l'utilisateur
Arrivée à NY : 11/02/2017
Courriers : 63
Célébrité : Jesse Williams
Crédits : entre deux mondes.



J'ai : trente-cinq ans.
Orientation : Hétérosexuelle.
J'habite à : Manhattan.
Je suis : chirurgien en pédiatrie.

✄ - - - - BREATH AGAIN
Dispo RP :
DCs :
Liens :

MessageSujet: Re: you fought, you loved, you lost. walk tall.   Dim 12 Fév - 21:08

Mais quel bg. bienvenue par ici et bonne chance pour la rédaction de ta fiche.

_________________

“They told me that to make her fall in love, i had to make her laugh. But everytime she laughs, i’m the one who falls in love.” — Ferraris.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Interne
Voir le profil de l'utilisateur
Arrivée à NY : 12/02/2017
Courriers : 63
J'ai : 26 ans.
Je suis : Célibataire.
Orientation : Bisexuelle.
J'habite à : Manhattan.
Je suis : Interne en chirurgie.

MessageSujet: Re: you fought, you loved, you lost. walk tall.   Dim 12 Fév - 21:14

Bienvenuuuuuuuuuuuuuuu ! Au plaisir d'avoir un joli lien avec toi ♥ (Oscar*kwajvedir)
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

MessageSujet: Re: you fought, you loved, you lost. walk tall.   Dim 12 Fév - 21:22

Bienvenue et bon courage pour ta fiche!
Oscar est un merveilleux choix.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Titulaire
Voir le profil de l'utilisateur
Arrivée à NY : 12/02/2017
Courriers : 170
Célébrité : isaac.
Pseudo : naya/babysteps.
Crédits : hepburns, tumblr.



J'ai : quarante ans, quarante-et-un l'été prochain.
Je suis : Séparé(e).
Orientation : Bisexuelle.
J'habite à : Queens.
Je suis : chirurgien plastique.

✄ - - - - BREATH AGAIN
Dispo RP : Disponible
DCs : Jace.
Liens :

MessageSujet: Re: you fought, you loved, you lost. walk tall.   Dim 12 Fév - 21:34

merci à vous trois I love you

_________________
we're lying in bed. she's lying.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

MessageSujet: Re: you fought, you loved, you lost. walk tall.   Dim 12 Fév - 22:21

Bienvenue
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Interne
Voir le profil de l'utilisateur
Arrivée à NY : 11/02/2017
Courriers : 311
Célébrité : Phoebe Tonkin.
Pseudo : Cosmic Sheep.
Crédits : Faith.



J'ai : Vingt-six ans.
Je suis : Célibataire.
Orientation : Hétérosexuelle.
J'habite à : Brooklyn.
Je suis : Interne en Chirurgie.

✄ - - - - BREATH AGAIN
Dispo RP : Disponible
DCs : Aucun.
Liens :

MessageSujet: Re: you fought, you loved, you lost. walk tall.   Dim 12 Fév - 22:55

Bienvenue sur le forum et bonne chance pour ta fiche.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

MessageSujet: Re: you fought, you loved, you lost. walk tall.   Dim 12 Fév - 23:18

Haaaaan, Oscar
Bienvenue et bon courage pour la suite de ta fiche
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Titulaire
Voir le profil de l'utilisateur
Arrivée à NY : 12/02/2017
Courriers : 170
Célébrité : isaac.
Pseudo : naya/babysteps.
Crédits : hepburns, tumblr.



J'ai : quarante ans, quarante-et-un l'été prochain.
Je suis : Séparé(e).
Orientation : Bisexuelle.
J'habite à : Queens.
Je suis : chirurgien plastique.

✄ - - - - BREATH AGAIN
Dispo RP : Disponible
DCs : Jace.
Liens :

MessageSujet: Re: you fought, you loved, you lost. walk tall.   Dim 12 Fév - 23:19

merci tout plein

_________________
we're lying in bed. she's lying.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Titulaire
Voir le profil de l'utilisateur
Arrivée à NY : 11/02/2017
Courriers : 162
Célébrité : sarah drew.
Pseudo : charney/rose.
Crédits : @charney (ava).



J'ai : trente-deux ans.
Je suis : Séparé(e).
Orientation : Hétérosexuelle.
J'habite à : Brooklyn.
Je suis : chirurgie cardiothoracique.

✄ - - - - BREATH AGAIN
Dispo RP : Disponible
DCs : Aucun.
Liens :

MessageSujet: Re: you fought, you loved, you lost. walk tall.   Lun 13 Fév - 4:30

bienvenue sur ba !
bonne chance pour la suite de la fiche !

_________________
It's the wrong kind of place to be thinking of you. It's the wrong time for somebody new.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Titulaire
Voir le profil de l'utilisateur
Arrivée à NY : 12/02/2017
Courriers : 170
Célébrité : isaac.
Pseudo : naya/babysteps.
Crédits : hepburns, tumblr.



J'ai : quarante ans, quarante-et-un l'été prochain.
Je suis : Séparé(e).
Orientation : Bisexuelle.
J'habite à : Queens.
Je suis : chirurgien plastique.

✄ - - - - BREATH AGAIN
Dispo RP : Disponible
DCs : Jace.
Liens :

MessageSujet: Re: you fought, you loved, you lost. walk tall.   Lun 13 Fév - 8:47

merci à toi I love you

_________________
we're lying in bed. she's lying.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

MessageSujet: Re: you fought, you loved, you lost. walk tall.   Lun 13 Fév - 9:17


bienvenue sur le forum, bonne chance pour ta fiche
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Personnel Médical
Voir le profil de l'utilisateur
Arrivée à NY : 11/02/2017
Courriers : 183
Célébrité : Holland Roden
Pseudo : Brenda
Crédits : abisror



J'ai : Vingt-huit ans
Je suis : Célibataire.
Orientation : Hétérosexuelle.
J'habite à : Manhattan.
Je suis : Infirmière en neuro

✄ - - - - BREATH AGAIN
Dispo RP : Disponible
DCs :
Liens :

MessageSujet: Re: you fought, you loved, you lost. walk tall.   Lun 13 Fév - 9:48

Trop de beauté par ici I love you
Je te valide avec plaisir et te souhaite un excellent jeu avec nous.

_________________

L’amour fait songer, vivre et croire.
Il a, pour réchauffer le cœur,
Un rayon de plus que la gloire,
Et ce rayon, c’est le bonheur !
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Titulaire
Voir le profil de l'utilisateur
Arrivée à NY : 12/02/2017
Courriers : 170
Célébrité : isaac.
Pseudo : naya/babysteps.
Crédits : hepburns, tumblr.



J'ai : quarante ans, quarante-et-un l'été prochain.
Je suis : Séparé(e).
Orientation : Bisexuelle.
J'habite à : Queens.
Je suis : chirurgien plastique.

✄ - - - - BREATH AGAIN
Dispo RP : Disponible
DCs : Jace.
Liens :

MessageSujet: Re: you fought, you loved, you lost. walk tall.   Lun 13 Fév - 9:50

han, merci beaucoup I love you

_________________
we're lying in bed. she's lying.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: you fought, you loved, you lost. walk tall.   

Revenir en haut Aller en bas
 
you fought, you loved, you lost. walk tall.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» LOU REED - Walk on the wild side
» Chrys' tall!
» [Fermé] MOTEUR DE RECHERCHE LO.ST
» [Emy] falling into darkness
» N&M Ҩ Teach me to act like a man, talk like a man, walk like a man, and spit like a man.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
✄ - - - - BREATH AGAIN  :: Personnage
écrire son histoire
 :: Se Présenter :: Validées
-
Sauter vers: